top of page
  • Photo du rédacteurArcs 1800

Ski durable : et si on passait au Snow Tunnel ?




La glisse enfin accessible à tous, toute l’année, quelles que soient les conditions… c’est ce que promettent les inventeurs de cette « roue à neige ». Des riders australiens totalement convaincus que, réchauffement climatique oblige, l’heure est venue pour les skieurs et autres snowboarders de cesser de pleurer sur la neige fondue et de s’essayer à autre chose. Ça fait rêver, non ?


Plus fort que la vague à surf artificielle ou la piste de ski synthétique, voici qu’arrive le « snow tunnel », un « gigantesque full pipe enneigé en rotation, avec de la vraie eau gelée ». Une innovation développée depuis 20 ans semble-t-il, qui n’est pas sans rappeler la roue d’exercice d’un hamster, et dont on se passerait bien. Mais qui semble avoir généré d’intenses séances de brainstorming en Australie, son pays d’origine, à en croire l’argumentaire développé par ses inventeurs qui se présentent comme des « snowboarders, des skieurs, des inventeurs, des ingénieurs et des entrepreneurs qui repoussent les limites de ce qui est possible ». Ça, on n’en doute pas, malheureusement.


« Les habitudes de consommation évoluent », expliquent-ils : 76 % des gens préfèrent désormais dépenser leur argent en expériences plutôt qu’en biens matériels. Et 70 % des consommateurs veulent vivre une expérience où ils peuvent rire et s’amuser. Nous savons que les gens du monde entier veulent avoir accès à des expériences amusantes, excitantes, uniques et abordables, à proximité de chez eux. Pour plus de 125 millions de participants dans le monde, le snowboard et le ski sont des passions incontournables, mais il n’est pas toujours facile de se rendre à la neige….

– La moitié des pays du monde n’ont aucune chute de neige.

– Les saisons d’enneigement sont courtes – seulement 3 à 4 mois par an.

– Se rendre dans une station de ski peut prendre plusieurs heures, voire plusieurs jours.

– Cela peut être coûteux, très fréquenté et souvent perturbé par les conditions météorologiques. »


Leur solution ?

Le Snowtunnel, présenté comme le « plus grand ‘full pipe’ du monde ». « Une toute nouvelle expérience de ride. Du jamais vu », s’enthousiasment ses créateurs. Son prototype se trouverait à l’extérieur de Melbourne, en Australie, où il a été testé « avec succès » par des températures atteignant 29°C certains jours.


Comment ça marche ?

« De l’eau est pulvérisée sur la surface interne du tunnel pour former une série de couches distinctes de cristaux de neige, qui sont damées pour former des couches de neige semblables à la neige artificielle que l’on trouve dans les stations de ski. Nous utilisons ensuite un procédé exclusif pour créer des températures ambiantes inférieures à zéro à l’intérieur du tunnel pour produire de la neige poudreuse artificielle, fournissant une couche supérieure de neige blanche et floconneuse sur laquelle on peut flotter ou que l’on peut sculpter. Vous serez surpris de constater à quel point la poudreuse est sèche ! Des moteurs font tourner le tunnel à des vitesses variables (choisies par le rider), fournissant une puissance et un élan constants, qui peuvent être exploités par le rider. »


Ce Snowtunnel serait « un excellent moyen d’essayer le snowboard ou le ski pour la première fois, d’affiner vos compétences, de progresser et de vous garder en forme toute l’année ». Mieux, apprend-on sur le site de la marque qui ne doute de rien : « notre barre d’apprentissage » permet aux moniteurs de dispenser des cours en face à face, ce qui vous fera passer du statut de débutant absolu à celui de freerider dans le tunnel, rapidement et en toute sécurité… et ces compétences seront directement transférées à la montagne. ». No comment.

337 vues0 commentaire

Comments


bottom of page