top of page
  • Photo du rédacteurArcs 1800

Secours en montagne : le nouveau radar "Recco-SAR" détecte plus vite et plus loin

"Couvrir de grandes étendues rapidement" : un nouveau radar pour rechercher les victimes d'avalanche dans les Alpes



Le nouveau radar "Recco-SAR" héliporté au-dessus de Morzine ce lundi 16 octobre.


Le "Recco-SAR", un nouveau dispositif de secours en montagne pour rechercher des victimes d'avalanche, a été présenté ce lundi 16 octobre à Morzine, en Haute-Savoie. Ce radar permet de couvrir plusieurs centaines de mètres en quelques secondes, dans des terrains difficiles d'accès.


Un imposant cube rouge suspendu dans le vide et porté par un hélicoptère à près de 100 mètres de hauteur. Voici le nouveau dispositif de la société suédoise Recco, présenté ce lundi 16 octobre à Morzine (Haute-Savoie), pour permettre une localisation plus rapide des victimes d'avalanches.


Cette nouvelle technologie, le "Recco-SAR" est une évolution de l'actuel système de secours avalanche. Elle a été confiée à une entreprise privée de la Haute-Savoie, qui pourra être réquisitionnée sur ordre des pompiers et des gendarmes en cas d'alerte.


Scruter de grands espaces

L'imposant cube rouge agit comme un radar sur un périmètre étendu : "Les deux avantages de ce dispositif sont la vitesse, grâce au déplacement de l'hélicoptère, mais aussi la zone de recherches. La largeur de la bande de recherches est d'au moins une centaine de mètres. Elle permet de couvrir de grandes étendues rapidement", explique le capitaine des secours en montagne des sapeurs-pompiers de la Haute-Savoie, Stéphane Marcellin. L'appareil permet ainsi de scruter près d'un kilomètre carré en l'espace de six minutes.


Ce détecteur pour hélicoptère est une évolution du système de secours avalanche qui existe depuis 1983. Tous les services de secours en montagne sont équipés de ce petit détecteur portatif.


Plus le radar se rapproche d'une bande Recco, fixée dans certains équipements de montagne, plus le signal sonore devient important. Aujourd’hui, environ 250 marques de vêtements et d’équipement de montagne ont intégré des réflecteurs Recco dans leur matériel. 40 % des vêtements et casques de montagne sont déjà équipés. Mais des progrès restent nécessaires selon le capitaine Marcellin : "Pour améliorer le secours en montagne, il faut que les mentalités changent. Les personnes doivent être détectables, aussi bien en hiver qu'en été. Les dispositifs Recco sont très présents dans les équipements hivernaux, mais peu présents dans les équipements estivaux."


Un complément

Les secours en montagne rappellent que le système Recco ne remplace pas les DVA (détecteurs de victimes d'avalanches, NDLR), mais se présente comme un complément. Il peut par exemple être utilisé dans des zones blanches où les secours ne peuvent pas géolocaliser les téléphones portables des victimes.


Si cette technologie fait son apparition dans les Alpes, elle est déjà utilisée depuis quatre ans en Suisse, Italie, Autriche ou encore en Espagne. Ce dispositif a également été mis en place dans les Pyrénées en juillet 2023.

21 vues0 commentaire

Comments


bottom of page