Rechercher
  • Arcs 1800

Montagne : le luxe paye toujours


Dans un contexte économique et géopolitique perturbé, le marché de l’immobilier de prestige affiche sa bonne santé. Depuis la crise sanitaire, les acquéreurs recherchent davantage de maisons que d’appartements.


L’immobilier de luxe reste plus que jamais une valeur refuge. Selon une étude du site internet Belles demeures, les ventes sur ce segment de marché ne faiblissent pas, et les acquéreurs français sont prêts à débourser d’importantes sommes pour acquérir un bien de prestige, une maison en particulier.


Un marché qui résiste


Avec des prix en hausse de 1,9 % sur an, entre juin 2021 et juin 2022, le marché immobilier du luxe ne semble pas avoir été perturbé par la crise sanitaire. Le contexte actuel, marqué par une inflation galopante et la crise en Ukraine, n’a pas non plus d’impact sur les ventes.


Des critères de recherche qui ont évolué depuis le Covid


Même sur ce marché, les comportements des acquéreurs ont évolué. Ils désirent changer de cadre de vie, disposer d’un extérieur, d’espaces supplémentaires… Conséquence, les maisons de prestige et les hôtels particuliers sont particulièrement recherchés depuis les confinements, avec un stock d’annonces en baisse de 10 %. Et les prix de ces biens ont augmenté de 14,3 %, pour atteindre 6 854 € le m² en moyenne.


Les appartements de luxe voient, quant à eux, leur stock d’annonces dégringoler de 37 % en raison d’un nombre de mises en vente important depuis l’été 2020. Si leur prix ont baissé de 5 %, il faut toutefois compter 7 791 € le m² en moyenne pour acquérir ce type de biens. Sur le marché parisien qui concentre 67 % des appartements de luxe proposés à la vente, ceux-ci s’échangent à 14 462 € le m² en moyenne.


Des prix en hausse de 16 % sur deux ans dans les stations de ski des Alpes


Les prix des maisons de luxe affichent des hausses de 29,3 % sur deux ans en Bretagne (4 977 € le m²) et de 28,3 % sur la Côte atlantique où ces biens se vendent 5 376 € le m² en moyenne.


Sur la Côte d’Azur, les hausses de prix sont moins élevées (+ 10,5 % sur deux ans), mais il faut compter 10 912 € le m² moyen pour acquérir une maison de luxe.


Les stations de ski des Alpes sont également recherchées par les acquéreurs de biens haut de gamme, les maisons de prestige ayant vu leur prix grimper de 16 % en deux ans, soit 7 216 € le m² en moyenne. La montagne attire les acquéreurs de résidences secondaires qui en profitent désormais de plus en plus longtemps grâce au télétravail.


Des acheteurs principalement français


Les acquéreurs français représentent 90 % de la clientèle du site Belles demeures, et la majorité débourse plus d’un million d’euros pour s’offrir un bien de luxe.

40 vues0 commentaire