Rechercher
  • Arcs 1800

Les stations zombies qu'il va falloir recycler


La France offre l’un des plus vastes domaines skiables au monde avec 350 stations de sport d’hiver. Mais combien en restera-t-il dans 20 ans ? Avec le réchauffement climatique, la neige est plus rare en moyenne altitude, les saisons sont de plus en plus courtes et certains sites ne sont plus rentables.


Il faut grimper à 1 200 mètres d’altitude, à travers les sapins du Massif central, pour le trouver. À quelques encablures d’une petite station de ski, à Chalmazel (Loire), se trouve un village vacances fantôme. Cela fait 20 ans que la résidence a fermé, et que le bâtiment rempli d’amiante est abandonné. "Il y a eu énormément de souvenirs et d’ambiance", se souvient le maire Valéry Gouttefarde, entre dépit et nostalgie. Dans les années 70, chaque bout de montagne devenait un eldorado.


Des stations de ski trop petites ou trop peu enneigées

Face à la concurrence des grosses stations des Alpes, la résidence difficile à chauffer est devenue passée de mode, impossible à rentabiliser. La seule solution aujourd’hui, c’est une coûteuse démolition, estimée à plus d’un million d’euros. "On construisait sans se soucier du recyclage et du devenir de ces bâtiments", concède le maire. Et c’est loin d’être le seul site en France à démanteler. Villages vacances vides, remontées mécaniques désaffectées... Il y aurait en tout plus de 150 stations de ski fantômes, trop petites pour survivre ou trop peu enneigées.

609 vues0 commentaire