top of page
  • Photo du rédacteurArcs 1800

Les domaines de ski nordique souffrent du manque de neige


Savoie et Haute-Savoie : les domaines de ski nordique en souffrance face au manque de

neige pour le ski de fond ou les raquettes, il faut bien choisir son domaine pendant ces vacances scolaires. Les pistes de ski nordique pâtissent du manque de neige pour la deuxième année consécutive. Au total, moins de la moitié des pistes sont ouvertes dans les pays de Savoie.


Près de la moitié des pistes de ski nordique sont fermées dans les pays de Savoie


Si vous voulez faire du ski nordique pendant vos vacances, il faut bien choisir son domaine. En Savoie et en Haute-Savoie, moins de la moitié des pistes de ski nordique sont ouvertes en ce début de semaine. La situation est particulièrement alarmante en Haute-Savoie : seulement 300 kilomètres de pistes sont ouvertes sur les 1.000 existants dans le département ce 27 février. La situation reste bonne dans quelques stations comme Praz de Lys, Joux Plane et les Confins, en Haute-Savoie, ou Peisey-Vallandry, Champagny-en-Vanoise et Pralognan côté Savoie.


"Encore une saison blanche et ça va devenir compliqué"

Certaines stations ont déjà dû fermer leurs portes, comme au domaine des Moises dans les Alpes du Léman. "Il n'y a pas un centimètre de neige, sauf sur quelques bouts de pistes" se désole Romain Merlot, responsable de l'association qui gère le domaine situé à 1.100 mètres d'altitude. Cette saison, les pistes de ski nordique des Moises n'ont été ouvertes que 14 jours pour l'instant, contre une quarantaine au total la saison passée. "On peut faire encore une saison comme celle-ci, après ça va être très compliqué. L'association a une petite trésorerie, mais si nous faisons encore une saison blanche, ça va devenir très compliqué pour nous financièrement."


Une situation bien différente dans les deux départements

Le domaine des Moises n'est pas un cas isolé : 12 domaines sur 22 sont totalement fermés en Haute-Savoie selon le site Haute-Savoie Nordic. La Savoie se porte mieux : près de 60% des pistes sont accessibles. "Il y a de très bonnes conditions en altitude, comme aux Saisies, à Bessans, au domaine de Nâves ou encore Savoie Grand Revard" détaille Léo Guilbert, directeur de l'association Nordic France.


Pour tenter de conserver de l'activité, des techniques sont utilisées pour préserver le peu de neige qu'il y a. "On dame avec des motoneiges qui tirent un petit rouleau," explique Léo Guilbert. "Ça permet de proposer des pistes de qualité avec 8 à 10 centimètres de neige."

Dans les stations de basse altitude, on prépare déjà les prochaines années, en anticipant des hivers avec peu de neige. "C'est une fatalité qu'il faut accepter," d'après Romain Merlot. "On avait un dossier de subvention pour faire de l'enneigement artificiel, mais ça n'a pas trop de sens. Il faut des températures négatives pour ça, mais nous n'avons pas eu beaucoup de températures négatives cette année. Il faut se rendre à l'évidence, il va falloir se réinventer."


Les stations anticipent donc, avec des activités qui prennent le relais quand la neige manque, comme le biathlon sur herbe, la course d'orientation et même le tir à l'arc.

44 vues0 commentaire

Comments


bottom of page