top of page
  • Photo du rédacteurArcs 1800

Immobilier à la montagne : 8 stations stylées où passer l’été et acquérir votre résidence secondaire


Hiver comme été, la montagne attire de nombreux vacanciers français et étrangers. Voici sept destinations pour profiter des joies de la montagne cet été, voire craquer pour un pied à terre.

« Depuis quelques années, le marché de l’immobilier se montre très dynamique dans toutes les Alpes françaises, et le neuf l’est tout particulièrement grâce aux avantages qu’il offre (espaces optimisés, belle performance énergétique, services de qualité, confort accru, jolie architecture, frais de notaires de 2% versus 7% dans l’ancien), précise Charles-Antoine Sialelli, Directeur Alpes chez Athena Advisers. Les Français ont toujours été friands de montagne mais le Covid avait renforcé encore cet attrait quand il était difficile de sortir du pays et qu’un fort désir de grands espaces se faisait ressentir suite aux confinements. Nous avons observé d’ailleurs la même tendance chez nos voisins européens (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Suisse, Royaume-Uni, Scandinavie), soucieux de pouvoir se rendre dans une résidence secondaire en voiture, sans dépendre de l’avion. De manière générale, nos clients cherchent une station facilement accessible, vivant toute l’année, avec un domaine skiable de taille raisonnable et une architecture préservée. Et leur bien doit proposer idéalement une belle superficie, une vue et un accès aisé aux pistes et commerces. »


Les prix dans les Alpes françaises : Entre 5 000 et 40 000€/m²

Dépendant de l’altitude, de la qualité du domaine skiable et de la disponibilité du foncier, les prix dans les Alpes françaises varient entre 5 000 et 40 000€ du mètre carré, de quoi faire pour tous les budgets.

La demande de la part des acheteurs, qu’il s’agisse d’une résidence principale, secondaire ou d’un investissement locatif, a changé : ils veulent des surfaces plus importantes qu’auparavant, quitte à opter pour une station moins prisée, et des biens plus qualitatifs. Les mairies sont également exigeantes dans l’octroi des permis de construire : les projets neufs doivent être mieux intégrer dans leur environnement naturel, utiliser des matériaux de la région en respectant l’architecture locale… sans compter que les nouvelles constructions doivent respecter la Réglementation Environnementale RE 2020 depuis le 1er janvier 2022.


Les résidences secondaires ont la cote

Un autre élément a changé : alors qu’auparavant les acheteurs voulaient un bien qu’ils puissent mettre en location saisonnière le plus fréquemment possible et ne venir qu’une ou deux fois par an pour skier, ils cherchent désormais une véritable résidence secondaire dans laquelle se rendre régulièrement et facilement hiver comme été.


« Les stations l’ont bien compris et étoffent leur offre de services et loisirs depuis quelques années déjà pour pouvoir proposer une large palette d’activités à leurs résidents et ce quel que soit la saison. On note que le vélo en particulier a la côte, avec de nombreux événements et la possibilité pour les moins sportifs d’utiliser un vélo électrique. La plupart des stations ayant vu le jour dans les années 60-80, il est nécessaire pour elles de se renouveler afin de répondre aux attentes des habitants temporaires et permanents : au-delà d’accroître l’offre d’activités et services et de porter une attention particulière à l’esthétique des nouveaux projets, on voit de grands groupes hôteliers s’implanter, notamment à travers de nombreuses opérations résidentielles et hôtelières. Nous observons cette transformation générale dans la vingtaine de stations que nous couvrons, ajoute Charles-Antoine Sialelli. Certains de nos clients s’installent même à l’année dans les Alpes depuis le développement du télétravail, ce qui induit un autre changement dans la demande : un espace d’où l’on peut travailler confortablement. Pour les propriétaires qui souhaitent augmenter la rentabilité de leur bien neuf, il est possible de récupérer la TVA (20%) s’ils le louent en mettant en place 3 services para-hôteliers (mise à disposition de linge, ménage et réception du locataire) lorsqu’ils n’occupent pas le bien. »


Les Arcs : entre 3 000 et 10 000€ du mètre carré

La moins chère des grandes stations européennes (450 km de pistes avec la Plagne) est composée de multiples stations, à chacune son ambiance. Sportif à Arc 2000, international et chic à Arc 1950, familial et cosy à Arc 1800, design et ouvert à Arc 1600 sans oublier les villages de Peisey et Valandry qui offrent de nombreuses opportunités au centre du domaine Paradiski.

"La commune de Bourg-Saint-Maurice est particulièrement dynamique et l'évènementiel est un de ses points forts. On peut citer le festival du cinéma des Arcs, les coupes du monde de parapente et de VTT, le free ski, l'architecture, etc ... Les constructions neuves sont nombreuses tant aux Arcs qu'à Peisey Valandry"


Chamonix : Entre 8 000 et 20 000€ du mètre carré

En Haute-Savoie, à 1035 mètres d’altitude, dans la Vallée de Chamonix qui regroupe entre autres les domaines skiables des Houches, Brévent-Flégère, Grands Montets et Vallorcine, Chamonix est une station très prisée des familles, été comme hiver, avec une fourchette de prix dans l’immobilier neuf oscillant entre 8 000 et 20 000€ du mètre carré.

« Si le centre de la station est plus cher, Les Houches et Argentière sont de belles alternatives. Les Houches sont plus accessibles et Argentière se révèle être un bon compromis en termes de prix, à mi-chemin entre Les Houches et le centre de Chamonix », précise Charles-Antoine Sialelli. L’été, les activités sportives et culturelles sont multiples : randonnée, trail, parapente, escalade, alpinisme, VTT, sports nautiques, tennis, golf… mais aussi expositions et concerts. Chaque année, fin août-début septembre, Chamonix propose aussi un rendez-vous incontournable : l’Ultratrail du Mont-Blanc (UTMB).


Les Gets : Entre 8 000€ à 17 000€ du mètre carré

En Haute-Savoie toujours, à 1172 mètres d’altitude, dans le domaine skiable des Portes du Soleil, entre Mont-Blanc et Lac Léman, Les Gets offre une variété de prix en termes d’immobilier neuf, allant de 8 000€ à 17 000€ du mètre carré. La station familiale propose également de nombreuses activités l’été : randonnée, VTT, e-bike, cyclisme, Alta Lumina (un parcours nocturne enchanté en forêt), golf 18 trous face au Mont Blanc, parapente, lac de baignade, moments bien-être…

« Début septembre, Les Gets est un des trois spots de la coupe du monde de VTT. Et la destination a été particulièrement mise sous les feux de la rampe depuis qu’elle a été choisie pour être la ville départ du Tour de France le 16 juillet 2023», ajoute Charles-Antoine Sialelli.


Châtel : Entre 7 000€ et 11 000€ du mètre carré

Encore en Haute-Savoie, à 1200 mètres d’altitude, au cœur du domaine skiable des Portes du Soleil, Châtel est une station familiale avec des prix dans l’immobilier neuf plus accessibles, entre 7 000€ et 11 000€ du mètre carré. Châtel propose de nombreuses activités comme la randonnée, le VTT, le parapente, des parcours sportifs dans la nature… mais aussi des activités plus originales comme la luge d’été ou une des plus longues tyroliennes « Le fantasticable » sur 1200 mètres de câble.

« De par son emplacement frontalier, il est également possible d’aller facilement se promener en Suisse et d’y faire d’autres activités. Par exemple, à 1h de route à peine, en-dessous de Crans Montana, le gigantesque bassin d’Alaïa Bay permet de surfer de belles vagues tout en ayant vue sur les montagnes », explique Charles-Antoine Sialelli.


Méribel : Entre 10 000€ à 35 000€ du mètre carré

En Savoie, entre 1100 et 1700 mètres d’altitude, dans le domaine skiable des Trois Vallées, Méribel propose des biens neufs de 10 000€ à 35 000€ du mètre carré. « Ses résidents optent soit pour des appartements dans le centre soit des chalets dans des hameaux satellites authentiques comme Gittaz ou Le Raffort », rapporte Charles-Antoine Sialelli. Méribel dispose de nombreux atouts comme deux écoles, un altiport, un des plus beaux parcours de golf d’altitude (18 trous)… et propose des activités l’été comme la randonnée, le VTT, l’accrobranche, l’escalade… Chaque été, l’événement VTT Enduro2 ouvre la saison début juillet, le Méribel Trail rassemble de nombreux sportifs mi-août, puis l’échappée du Col de la Loze (découvert lors du Tour de France 2020) permet aux amateurs de vélo de tester leurs limites.


Saint-Martin-de-Belleville : Entre 10 000 et 15 000€ du mètre carré

Toujours en Savoie, autour de 1450 mètres d’altitude, Saint-Martin-deBelleville est le village le plus authentique des Trois Vallées qui tire son épingle du jeu en proposant des biens immobiliers neufs entre 10 000 et 15 000€ du mètre carré.

« Il séduit particulièrement ceux qui recherchent l’authenticité d’une vraie vie de village, donnant une impression de village figé dans le temps », précise Charles-Antoine Sialelli. Les activités proposées l’été sont nombreuses : balades, parcours d’orientation, jeux de piste, VTT, visite de fermes d’alpage, tyroliennes, pêche… Plus largement, la Vallée des Belleville regorge l’été aussi d’activités culturelles et sportives pour toutes les envies.


Le Bettex : De très beaux biens neufs de 9 000 à 11 000€ du mètre carré

Non loin de là, également à 1450 mètres d’altitude et en plein cœur de la Vallée des

Belleville dans le domaine skiable des Trois Vallées, Le Bettex (qui s’écrit aussi Le Bettaix) est le petit marché de report de Saint-Martinde-Belleville, situé à 5 kilomètres.

« Chez Athena Advisers, nous y proposons de très beaux biens neufs autour de 9 000-11 000€ du mètre carré alors que nous sommes plutôt autour de 15 000 et plus à Saint-Martin-de-Belleville. Le Bettex est une station que nous recommandons à ceux qui recherchent le calme absolu, le frais et une alternative à SaintMartin-de-Belleville. C’est aussi un bon deal parce qu’il y a des pistes et remontées mécaniques en hiver, ce qui n’est pas le cas de la plupart des autres villages satellites », commente Charles-Antoine Sialelli. L’été, Le Bettex propose de nombreuses activités : randonnées, espaces jeux, trampoline, mini-golf…


La Rosière : entre 6 et 13 000€ du m².

Au cœur de la Haute Tarentaise, en Savoie, perché à 1850 mètres d’altitude, La Rosière est directement reliée avec la station de La Thuile en Italie, à seulement 8 kilomètres de la frontière. L’immobilier neuf y est plutôt accessible, entre 6 et 13 000€ du m².


« Outre une exposition plein sud qui en fait une station avec un très fort ensoleillement à l’année, La Rosière séduit par son côté franco-italien : l’arrière du domaine skiable de La Rosière est le Val d’Aoste, en Italie. Cela permet aux vacanciers de profiter à la fois de l’art de vivre à la française et du lifestyle italien. En une heure de voiture environ, on est par exemple facilement à Courmayeur pour se balader en immersion dans le chic italien», détaille Charles-Antoine Sialelli. Outre une virée en Italie, La Rosière l’été c’est l’occasion de faire de la randonnée, du VTT, de la luge d’été, de la pêche, du golf, du yoga, des moments bien-être… Et un téléphérique à Courmayeur permet d’approcher le toit de l’Europe, le Mont Blanc, à 3466 mètres, en seulement quelques minutes.

162 vues0 commentaire

Comments


bottom of page