top of page
Rechercher
  • Arcs 1800

Conseils : Skier moins cher c'est possible dans toutes les stations !


Vous voulez partir à la montagne sans vous ruiner ? Un conseil : réduisez le coût de l’hébergement. Voici comment faire …


Face au contexte actuel d’inflation, de nombreux ménages hésitent à réserver cette année leurs vacances au ski. Et c’est bien normal ; l’hébergement coûte cher. Il représente de 35 % à 50 % du budget vacances au ski.


Hervé Paccard, directeur de la plate-forme MediaVacances.com (250 000 locations générées par an, 19 000 annonces dans 83 pays, présente dans les principaux pays européens en 7 langues) et du site thématique Sports-Hiver.com, vous donne 9 conseils pour réduire le coût de l’hébergement au ski car « Si vous divisez le coût de l’hébergement par deux, vous obtenez mathématiquement une réduction d’environ 17 % à 25 % du budget total, largement de quoi compenser les effets de l’inflation… »


Privilégiez la location de vacances aux hébergements avec services

En toute logique, les hébergements sans services, en particulier les locations de vacances, sont beaucoup moins chers que les hébergements proposant des services comme les hôtels ou les clubs de vacances. Hervé Paccard indique cependant « qu’il n’existe pas de statistiques fiables permettant d’évaluer précisément l’économie réalisée sur ce critère ».


Louez à plusieurs : 10 % à 20 % d’économie

Les statistiques MediaVacances.com montrent qu’il est plus rentable de louer à plusieurs. Plus on est nombreux, moins c’est cher pour chaque participant. Louer un hébergement de vacances en famille ou avec des amis permet de réaliser une économie substantielle « de l’ordre de 10 % à 20 % ».


Louez en direct : 30 % d’économies

Sans mystère, la location de vacances directe entre particuliers permet d’économiser les frais prélevés par les professionnels (agences de voyages, tour-opérateurs, agences immobilières) qui s’élèvent en moyenne à 30 % du loyer. C’est une économie facile à réaliser à condition qu’elle ne soit pas amputée par les commissions prélevées par certaines plates-formes de location de vacances entre particuliers. En effet, la commission globale peut parfois représenter 20 à 22 % du loyer, gommant ainsi une grande partie de l’économie réalisée.


Selon Hervé Paccard, « si l’aspect budgétaire est crucial, il faut privilégier les plates-formes qui n’imposent pas le paiement par le biais du site (indispensable pour le prélèvement de la commission) ou à défaut vérifier l’ensemble des frais prélevés par la plate-forme à la fois côté locataire et côté loueur. »


Eloignez-vous des pistes : – 30 % à – 40 %

Les locations au pied des pistes sont plus prisées mais aussi les plus chères. Les études MediaVacances.com montrent que les loyers des locations situées à moins de 300 mètres des pistes sont 30 % plus élevés que la moyenne du parc.


Il est donc financièrement beaucoup plus intéressant de séjourner dans un logement plus éloigné avec une solution de transport en commun (navette de la station) ou de parking.


Choisissez bien vos dates

Les tarifs de location de vacances subissent une très forte saisonnalité et le choix de la semaine de vacances est crucial. Si l’on souhaite se réunir en famille en fin d’année, il est par exemple préférable de choisir la semaine de Noël, 16 % moins chère en moyenne que la semaine du Nouvel An.


Choisissez bien votre destination

Le loyer au mètre carré « peut varier d’un facteur de 1 à 3 selon la station », les destinations plus connues étant bien entendu les plus onéreuses. Il est souvent possible de choisir des stations un peu plus confidentielles offrant les services touristiques que l’on recherche.


Par exemple, les passionnés de ski pourront économiser 15 à 30 % supplémentaires, en choisissant une petite station rattachée à un grand domaine skiable, comme Peisey-Vallandry, Auris-en-Oisans, Abondance, Saint Martin de Belleville, etc.


Réservez en avance (- 15%) ou en dernière minute (- 10 % à – 40%)

La réservation anticipée permet de choisir les biens présentant les meilleurs rapports qualité/prix. Ce sont les biens qui sont en général réservés très tôt en saison, voire d’une saison à l’autre. « C’est sans doute la meilleure option pour les futurs vacanciers qui ont déjà une idée précise de leur séjour », précise Hervé Paccard. Réserver à la dernière minute permet en revanche de profiter des promotions proposées par les loueurs en fin de saison.


Négociez avec le loueur (-5 % à -20 %)

Il est possible de négocier le loyer avec le loueur, surtout s’il s’agit d’un particulier. Attention, car il faut pour cela de bons arguments. Un loueur sera par exemple plus à même d’accepter une remise pour une location de deux semaines ou plus (qui représente moins de logistique pour lui) ou dans le cas d’une flexibilité sur les jours d’arrivée et/ou de départ.


L’hébergement représente de 35 % à 50 % du budget vacances au ski. Si vous divisez le coût de l’hébergement par deux, vous obtenez mathématiquement une réduction d’environ 17 % à 25 % du budget total, largement de quoi compenser les effets de l’inflation...

Hervé Paccard, directeur de la plate-forme MediaVacances.com

79 vues0 commentaire
bottom of page