Rechercher
  • Arcs 1800

Vacances d'été : succès massif en vue pour la montagne



Avec une avance de 25% par rapport à 2020, les réservations de nuitées dans nos sommets confirment une tendance née avant la pandémie, et qui se renforce depuis deux ans.


Les Français ancrent leurs habitudes en altitude pour les vacances d'été. Si l'on rembobine, le taux d'occupation des lits touristiques de la destination montagne progressait déjà de 4% en 2019, et de 3,7 % en juillet et août derniers avec, fait notable, plus des deux tiers des lits disponibles occupés dans les massifs français en août. Un chiffre habituellement atteint en février. En ce nouvel été où la plupart de nos compatriotes resteront en France, la trajectoire devrait se confirmer. Voire s'accélérer, puisque les différents observatoires* compilés par l'Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM) annoncent une avance de 25% des réservations par rapport à la même période l'an passé.


Au 11 juin, le pourcentage de lits touristiques déjà loués dans les stations de nos massifs pour la période estivale atteint déjà 37%, avec un pic à 46% en cœur de saison (17 juillet - 20 août). La tendance du « very last minute » révélée lors de l'été 2020 va se poursuivre, mais dans une moindre mesure pronostiquent déjà les professionnels. Car si les vacanciers recherchent toujours de la flexibilité, ils veulent aussi un choix le plus vaste possible. La bonne nouvelle ? Il reste encore de la place dans tous les massifs français avec, toutefois, quelques spécificités.


Les Pyrénées font la course en tête

Avec une progression de 56% de réservations par rapport à l'an dernier, le massif pyrénéen confirme son attractivité. Merci le Tour de France ? Le début de saison est boosté par le retour de la Grande Boucle. Le peloton sillonnera le massif du 10 au 15 juillet, avec cinq étapes prévues d'est en ouest. « Le Tour lance la saison, les vacanciers arrivent et ne repartent plus », confie Isabelle Pélieu, directrice de Hautes-Pyrénées Tourisme (HPTE). Dans ce département, c'est le chiffre d'affaires de la Boutique des Pyrénées (centrale de réservation) qui fait office de baromètre. Et il affiche une progression de 88% par rapport au 15 juin 2020. En nombre de séjours réservés sur la période étendue de juin à septembre, la hausse atteint 74%.


« Le chiffre d'affaires progresse plus vite que le nombre de réservations car le panier moyen augmente, décrypte-t-elle. Les clients commandent du sur-mesure, ils veulent découvrir un territoire mais également rencontrer un berger et pratiquer des activés avec un accompagnement individualisé. Nous avons capté une nouvelle clientèle, celle qui partait faire de grands voyages à l'étranger. » Le produit phare, selon elle ? Le roadtrip sur mesure dont le prix médian est de 2 500 € par dossier.


Massif central : 80% de remplissage au Sancy en haute saison

L'avance des réservations pour les mois de juillet et août atteint 5 à 10% suivant les semaines par rapport à une saison «normale» dans le Massif du Sancy. Les prévisions traduisent une forte fréquentation (+ de 80% de taux d'occupation des lits touristiques) sur cinq semaines, au lieu des trois grosses semaines habituelles.


Cet afflux exceptionnel dans sa durée est toutefois comparable à l'été 2020, analyse Luc Stelly, directeur de l'office de tourisme du Sancy : « Nous constatons depuis l'an passé une nouvelle clientèle, plus jeune (20-30 ans) attirée par la randonnée itinérante ». La situation centrale du massif favorise également les regroupements familiaux post-confinement. Mais la flexibilité demeure le maître mot au moment de composer son numéro de carte bancaire, observe le directeur de l'office : « Les réservations sont facilitées cette année par la possibilité d'annulation proposée par les hébergeurs, qui s'adaptent aux incertitudes liées à la crise sanitaire ».


Alpes du nord : des vacanciers plus nombreux en juillet comme en août

Les trois départements des Alpes du nord (Haute-Savoie, Savoie et Isère) s'inscrivent dans la tendance haussière avec des disparités importantes liées aux spécificités de leur territoire et aux méthodes de comptage. Isère Tourisme ne communique pas sur les réservations mais sur la «confiance« exprimée par les professionnels du tourisme. Et les hébergeurs du département sont 70% à avoir foi en une «bonne», voire une «très bonne» saison, au vu des réservations. Sans en communiquer officiellement le chiffre, les centrales des stations font état à ce jour d'un taux de remplissage de 30% pour l'été avec un pic à 50% entre fin juillet et mi-août, en avance par rapport à 2020.


Plus au nord, l'Observatoire de Savoie Mont-Blanc, qui couvre deux départements, confirme que les signes encourageants constatés fin mai se concrétisent dans la dernière projection en date du 17 juin. Sur le cœur de saison (juillet- août), une augmentation de 20 % du nombre de nuitées est attendue. En termes de taux d'occupation, juillet réalise une très belle percée (+21 %) et août, qui concentre près de la moitié du volume de la saison, s'affiche en hausse de 23 %. Cet attrait profite à tous les types d'hébergements dans une fourchette de + 9 % à + 38 %.


Avec, toutefois, un réel engouement pour les campings, hôtels et locations entre particuliers. Sur les territoires savoyard et haut-savoyard, l'ensemble des destinations est orienté à la hausse. L'affluence est particulièrement élevée pour les destinations lacs au pied des montagnes, comme le Bourget-du-Lac ou Annecy (+ 40 %).


Alpes du sud : le haut-pays se redresse


Le lac d'Allos (2230m) dans le parc national du Mercantour, dans les Alpes-de-Haute-Provence Noradoa / stock.adobe.com

Malgré un retard de 2 points (22% contre 24% l'an passé) pris sur les réservations début juin, le haut-pays des Alpes-Maritimes affiche depuis une dynamique positive (+ 4 points) qui augure un rattrapage d'ici fin juin. Le président du CRT Côte d'Azur France** y voit le résultat d'un travail mené depuis un an. « L'été dernier, nombreux sont ceux qui ont souhaité redécouvrir nos montagnes et parcs naturels (+10 à 20% de fréquentation dans le parc national du Mercantour ). Un effort particulier sera mené pour sensibiliser les nouveaux visiteurs à la découverte des lieux tout en apprenant à les respecter. » Ces derniers mois ont été marqués par une course contre la montre pour reconstruire les accès aux vallées de La Vésubie et la Roya dévastées par la tempête Alex.


Plus au nord, dans les Hautes-Alpes, après un été 2020 qui avait battu des records avec 11,59 millions de nuitées (+11 %), la saison 2021 s'annonce encore meilleure, avec une avance de réservations de 23% au 10 juin. Yvan Chaix, directeur de l'Agence de Développement du département, y voit le résultat d'un effort de promotion sans précédent: « L'été 2021 s'annonce bon. À nous maintenant de le réussir, pour tourner la page d'un hiver catastrophique sans ski. La tendance est à la hausse et la répartition de la fréquentation est davantage équilibrée que ces dernières années quand le mois d'août concentrait à lui seul les deux tiers de l'activité ».


Le Jura et les Vosges en mesure d'égaler le record de l'été 2020

Dans les Montagnes du Jura, qui coiffent trois zones (les départements du Doubs et du Jura, et le pays de Gex dans l'Ain), l'été 2020 était celui de tous les records et les premières tendances de réservation juin 2021 suivent la même dynamique. La région des lacs (Doucier et Clairvaux-les-Lacs) observe déjà un taux de remplissage qui s'échelonne de 48 à 76% pour les deux mois d'été. Les stations des Rousses et de Métabief sont déjà remplies à environ 30% sur la période. Les réservations en hébergement individuel sont très encourageantes, ce qui augure un résultat identique à l'an dernier.


Dans le massif des Vosges, l'enquête flash menée en mai auprès de 553 hébergeurs fait état de 33% de réservation dans le département des Vosges et 25% dans le Haut-Rhin pour la période juillet - août. L'été 2020 s'était soldé par un remplissage de 60 à 75% dans les Hautes Vosges.


Une enquête plus récente menée par l'Observatoire Régional de Tourisme du Grand Est auprès des Gîtes de France enregistre à ce jour des taux d'occupation de 70% pour le mois de juillet et 75% pour août sur le département des Vosges. La centrale prévoit une activité de « très bon niveau », comme l'année dernière. Les locations entre particuliers progressent de 24% tandis que les hébergements collectifs envisagent une activité 2021 aussi bonne que 2020 sans en préciser les chiffres.


*Étude réalisée par le cabinet G2A pour l'Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM) ; ** En raison de la campagne électorale des régionales, le Président du CRT Côte d'Azur France ne peut s'exprimer en son nom.

17 vues0 commentaire