Rechercher
  • Arcs 1800

Un forfait de ski non utilisé peut-il être remboursé ?


Chaque station de ski est libre de fixer ses propres conditions de remboursement. Chaque station de ski est libre de fixer ses propres conditions de remboursement.

Le remboursement ou dédommagement d'un forfait de ski non utilisé lors d'un séjour à la montagne est soumis à plusieurs conditions.


Maladie, station de ski inaccessible... Pour plusieurs raisons, nombre de skieurs n'utilisent pas leur forfait de ski lors d'un séjour à la montagne. À 170 euros le forfait par semaine, selon les Domaines skiables de France, plusieurs skieurs espèrent chaque année un remboursement.



Cependant, il est possible d'obtenir un remboursement. Si cette non-utilisation tient du fait du skieur, maladie, accident, impossibilité de se rendre en station, alors l'exploitant n'est pas tenu de dédommager celui qui n'a pas pu profiter de son forfait. Celui-ci peut en revanche se tourner vers son assurance ski, s'il en a souscrit une.


Mais lorsque la non-utilisation du forfait est liée au fonctionnement des remontées mécaniques, un remboursement partiel ou total peut être prévu par l'exploitant. Il peut s'agir ici d'une panne technique pour cause d'intempéries ou d'un dysfonctionnement du système d'exploitation.


Un arrêt de plus d'une demi-journée

Si vous êtes victime d'une interruption des remontées mécaniques, pour bénéficier d'un remboursement, vous devez avoir souscrit un forfait séjour, rappellent nos confrères du Figaro. Ce forfait est disponible tout au long de la saison. Un arrêt complet et consécutif des remontées de plus d'une demi-journée seul peut donner lieu à un dédommagement.


Les recommandations de la Commission des clauses abusives dénonçant les clauses des contrats par lesquelles les exploitants de remontées mécaniques excluent tout dédommagement ont permis au syndicat national des téléphériques et téléskis de France de préconiser "à ses adhérents un dispositif d'indemnisation en cas d'interruption de service" soulignent nos confrères du Figaro.


Chaque station de ski est libre de fixer ses propres conditions de remboursement. Les règles sont cependant similaires, ainsi le dédommagement peut constituer :


  • une prolongation de la validité immédiate du forfait,

  • un avoir en journée permettant d'acheter un nouveau forfait aux billetteries ou en ligne ou en un remboursement,

  • un remboursement différé sur pièces justificatives.

7 vues0 commentaire