Rechercher
  • Arcs 1800

Un chalet dans une station de ski, combien ça coûte ?



Avec la crise sanitaire, les prix ont explosé dans les stations de ski françaises, notamment dans les Alpes du Nord. Combien faut-il débourser pour acheter un appartement ou un chalet dans les Alpes, les Pyrénées, le Jura, les Vosges ou encore le Massif central ?

Meilleurs Agents, leader de l'estimation immobilière en ligne, a analysé les prix de l'immobilier dans plus de 100 stations de sports d'hiver.


Les prix ont explosé dans les Alpes du Nord

Dans le massif des Alpes du Nord, les prix ont explosé : en 3 ans, ils ont grimpé de +22,7 %. Sur la seule année 2021, ils ont bondi de + 9,7 % (après une hausse de + 5,5% en 2020), une évolution supérieure à celle des métropoles françaises ayant le plus augmenté sur la même période (Poitiers + 9,3 % et Tours + 8,8 %).


Il faut désormais compter en moyenne 5.527euros le m2 dans les Alpes du Nord et 6.320 euros le m2 pour l'achat d'un chalet, un montant 3 fois plus important que dans le Massif Central, le massif le moins cher de France (2.092 euros le m2 pour un chalet).


Les stations les plus chères de France se trouvent dans les Alpes du Nord. À 12.660 euros le m2, Val-d'Isère est la quatrième ville la plus chère de France. Elle est suivie de Courchevel (9.940 euros le m2) et de Megève (9.847 euros le m2), stations dont les prix moyens sont désormais supérieurs à certains arrondissements parisiens (notamment le 19ème arrondissement avec 9.433 euros le m2).


« On peut y voir les effets de la crise sur le marché des résidences secondaires. Les prix se sont donc intensifiés dans ce massif déjà très prisé par les ménages aisés et les investisseurs misant sur le tourisme d'altitude et les biens haut de gamme », déclare Barbara Castillo Rico, Responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.


Des prix plus abordables dans les Alpes du Sud

Bien que la hausse soit moins marquée que dans les Alpes du Nord, les Alpes du Sud ne sont pas en reste. Les prix immobiliers y affichent une hausse de + 7 % en 2021 et de + 15,4 % sur les trois dernières années. Les prix restent toutefois près de 2 fois moins chers que dans les Alpes du Nord avec 2.877 euros le m2 en moyenne.


Auron est la station la plus chère de ce massif à 4.754 euros le m2), devant Montgenèvre (4.384 euros le m2) et Serre Chevalier (3.949 euros le m2).


Dans les Pyrénées, une hausse dans la continuité des années précédentes

Dans le massif des Pyrénées, les prix sont également en hausse, mais dans une moindre mesure comparativement aux massifs alpins : en 2021, ils ont augmenté de 4 %, dans la continuité des années précédentes. Le prix moyen au m2 s'établit à 2.407 euros. Les stations les plus prisées sont Saint-Lary-Soulan (3.469 euros me m2) et Cauterets (3.103 euros le m2).


Le Jura affiche des prix légèrement supérieurs à ceux des Pyrénées à 2.614 euros le m2 en moyenne.


Massif Central et Vosges : des stations à prix raisonnable

Avec 2.136 euros le m2, le Massif Central est le massif le plus accessible de France, suivi de près par les Vosges (2.170 euros le m2). C'est au cœur de ce dernier massif que l'on trouve la station la moins chère de France, le Lac-Blanc, à 1.269 euros le m2.


« On observe des écarts de pouvoir d'achat très importants d'un massif à l'autre. Avec un budget de 150.000 euros, il est possible d'obtenir un chalet de 72 m2 dans le Massif central et de 67 m2 dans les Vosges. À titre de comparaison, ce pouvoir d'achat est divisé par 3 pour un investissement dans les Alpes du Nord, avec seulement 24 m2 disponibles ! » ajoute Barbara Castillo Rico.

188 vues0 commentaire