Rechercher
  • Arcs 1800

Tourisme dans les Alpes : un été largement positif, Septembre inclus


Les vacances d’été s’achèvent et il est temps pour les professionnels du tourisme de faire un premier bilan. Ce dernier est positif en Savoie et Haute-Savoie même si l’inflation et la canicule ont eu un impact sur la consommation des touristes.


"C’est un très très bon été" affirme François Badjily, le directeur d’Alpe d’Huez Tourisme. Avec seize évènements organisés dans la station (dont le Tour de France) entre juin et août, le premier bilan de la saison est positif.


Nous avons fait un très gros mois de juillet et un très bon mois d’août grâce à la météo. Les habitants de Rhône-Alpes sont venus chercher la fraîcheur.


François Badjily, directeur d’Alpe d’Huez Tourisme.

La station enregistre une augmentation du nombre de nuitées de 11% par rapport à l’année dernière "qui était déjà un record" selon François Badjily.


En Savoie, Christophe Lavaut, le directeur de Val d’Isère Tourisme annonce "un mois d’août incroyable" avec un taux d’occupation de 40,8% (5,2% de plus qu’en 2021). Malgré tout, la station a "souffert sur le mois de juin avec la fermeture du glacier" ce qui a entraîné "un petit impact commercial négatif mais pas dramatique".


Au niveau de la région, la fréquentation touristique a augmenté cet été de 13% par rapport à 2021 grâce à un "mois de juillet exceptionnellement bon", "une forte fréquentation de la clientèle française" (80% de la fréquentation) et un "retour en force des clientèles internationales", dont les belges, allemandes, néerlandaises et suisses selon Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, dont vous pouvez lire l'étude ici.


L'impact de la canicule et de l'inflation

La canicule a eu un impact sur la consommation des touristes en Savoie et Haute-Savoie : certains ont préféré faire l’impasse sur certaines activités sportives. Un choix accentué par la baisse du pouvoir d’achat. Pendant que certains ont profité de leur budget vacances, "d’autres ont été très attentifs en restreignant leur consommation" souligne Michaël Ruysschaert, Directeur général de L’Agence Savoie Mont Blanc, avant d'ajouter que certains "prestataires enregistrent une baisse notable des sorties aquatiques et outdoor".


L'arrivée d'une nouvelle clientèle

Autre fait marquant de l’été : une nouvelle clientèle est venue en montagne. Un phénomène expliqué en partie par "l’attrait du grand air" ou encore par "le rapprochement avec la nature et les grands espaces" selon Carole Duverney, responsable du service Observatoire de L’Agence Savoie Mont Blanc.


Des propos confirmés par Yvette Mocand qui tient une buvette depuis 20 ans au cœur du site du cirque-du-fer-à-cheval, en Haute-Savoie : "Les gens sont à la recherche d’espaces aussi grands. Et ce n’est pas vraiment le même tourisme".


Le site naturel attire près de 500 000 visiteurs chaque année. "On a vraiment vu une explosion de la fréquentation" affirme Franck Miramand, animateur au conservatoire d’espace naturel de Haute-Savoie.


Il y a des gens qui n’ont pas forcément les codes du comportement à adopter en montagne.


Franck Miramand, animateur au conservatoire d’espace naturel de Haute-Savoie.

Et cela n’est pas sans conséquences sur cette réserve naturelle qui subit déjà les effets du changement climatique.


Et pour septembre ?

Selon Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, "les perspectives de fréquentation s’annoncent plutôt en hausse par rapport à septembre 2021, notamment grâce à la clientèle française, en particulier régionale". De quoi pousser les professionnels du secteur à être optimistes pour la saison hivernale.

10 vues0 commentaire