Rechercher
  • Arcs 1800

Savoie : "On rentre une maison, elle est vendue dans les 24 à 48 heures sans négociation"



Boom de l'immobilier

Peu d'offres et une demande toujours aussi forte. En Savoie, le prix de l'immobilier continue à grimper. Une augmentation de 10% à 15% en moyenne en un an, voire plus dans certains secteurs comme l'avant-pays savoyard. De plus en plus de citadins veulent s'éloigner des grandes villes.


Savoie Aix-les-Bains

En Savoie, les prix de vente dans l'immobilier continuent de grimper. Depuis le premier confinement. ils ont augmenté de plus de 10% à 15% en moyenne, voire plus dans certaines communes situées à la périphérie des grandes villes.


Flambée des prix

Un grand 3 pièces situé en plein centre d'Aix-les-Bains proposé à la vente au prix de 4.500 euros le m2. Trop cher selon les agents immobiliers, à cause de plusieurs facteurs et notamment son emplacement au premier étage de l'immeuble. Et pourtant, le propriétaire vendeur tente sa chance. Une position courante en ce moment, car le bien dispose d'un grand balcon, et c'est une demande prioritaire pour de nombreux clients. Frédérique Châtelet, conseillère en immobilier, confirme "bien sûr aujourd'hui l'extérieur devient prédominant sur les recherches. Tous les biens qui manquent d'extérieur vont être pénalisés sur le prix de vente". Bérangère Servat, directrice générale de CIS Immo confirme : "On a constaté que les clients acquéreurs potentiels étaient prêts à acheter des biens à des prix bien au-dessus des prix du marché".


La loi de l'offre et de la demande

Depuis septembre, la demande est de plus en plus forte. Mais les propositions de ventes se font rares. De nombreux biens ont été vendus, juste après le premier confinement. Résultat souvent, les agences ont un fichier client si important qu'elles ne passent même pas par la publicité lorsqu'elles ont un nouveau bien à vendre.


Dans l'avant pays savoyard à Novalaise, à côté du lac d'Aiguebelette, les prix sont moins élevés que dans les grandes villes. Mais ici aussi la hausse est très forte : plus 15 à 20 % ! Aucune maison n'est proposée en-dessous de 400.000 euros.


Avec la crise du Covid, beaucoup de société ont aménagé du télétravail pour leurs salariés qui en profitent pour s'éloigner des grandes villes. Ils demandent tous, un jardin et l'air de la campagne. Olivier Guetaz, agent immobilier à Novalaise n'en revient pas. "Aujourd'hui, on n'a plus de négociation constate-t-il, on rentre une maison, elle est vendue dans les 24 à 48 heures à son prix".

295 vues0 commentaire