top of page
  • Photo du rédacteurArcs 1800

Saisonniers : la Compagnie des Alpes les fidélise avec des actions gratuites


La Compagnie des Alpes a annoncé mardi qu'elle allait attribuer des actions gratuites à ses collaborateurs, notamment les saisonniers dont la pénurie se fait sentir. Le groupe espère ainsi réaliser des économies sur les coûts de recrutement et de formation.


La pénurie de saisonniers inquiète jusqu'aux grands groupes. Afin d'y faire face, la Compagnie des Alpes a annoncé mardi 25 juillet qu'elle s'apprêtait à attribuer des actions gratuites à ses collaborateurs dans l'optique de les retenir dans son giron.


Ce "plan d'actionnariat" attribuera à chaque collaborateur éligible - salarié ou saisonnier - 30 actions de la société. Celle-ci possède entre autres le parc Astérix, le Futuroscope ainsi qu'une dizaine de domaines skiables notamment dans les Alpes du Nord comme La Plagne, Les Arcs, Val d'Isère ou encore Méribel.


L'annonce survient alors que le groupe a dévoilé un chiffre d'affaires en progression de 5,8 % au troisième trimestre de son exercice décalé par rapport à la même période en 2022, porté par ses parcs de loisirs. Sur les neuf premiers mois de l'exercice, la Compagnie des Alpes a vu ses ventes grimper de 20 % à 894 millions d'euros.


6 000 collaborateurs concernés

L'attribution gratuite d'actions sera "rentable d'un point de vue économique", a relevé Dominique Thillaud, directeur général de la Compagnie des Alpes, interrogé par l'AFP. L'idée est de fidéliser les collaborateurs dans le but de réaliser des "économies de coûts de recrutement et de formation".


"Cela fait partie des attributs que l'on met en place pour mériter les talents et garder ceux que l'on a déjà", a précisé le dirigeant. "Ce plan bénéficiera aussi bien aux salariés permanents que saisonniers, à ceux qui travaillent à temps complet ou à temps partiel, aux salariés exerçant en France comme ceux exerçant sur les sites du groupe à l'étranger", précise le groupe.


Environ 6 000 collaborateurs - saisonniers compris - ayant travaillé 120 jours par an ces deux dernières années sont pour l'instant éligibles. Pour disposer pleinement de ces actions, les collaborateurs intéressés devront travailler au sein du groupe deux années supplémentaires aux mêmes conditions (120 jours chaque année).


Pénurie générale de saisonniers

Très dépendante des saisonniers qui représentent 60 % de ses collaborateurs, la Compagnie des Alpes entend sécuriser ses effectifs, notamment dans ses parcs d'attraction.


La plus grosse activité du groupe, dont les revenus ont bondi de 14,4 % au troisième trimestre, ne parvient à retenir qu'un saisonnier sur deux d'une année sur l'autre. Un taux bien plus faible que dans ses domaines skiables où neuf saisonniers sur dix font leur retour chaque année.


Fin mai, le gouvernement a présenté un plan triennal 2023-2025 pour les saisonniers avec notamment des mesures de formation et d'accessibilité au logement. En 2022, le recrutement a baissé de 30 % et sur 150 000 postes, seule la moitié a été pourvue.


En juin, l'Assemblée nationale a également adopté le projet de loi sur le "partage de la valeur" au sein des entreprises, prévoyant d'étendre les dispositifs de redistribution, dont font partie les actions gratuites, à toutes les entreprises de plus de onze employés.


La Compagnie des Alpes doit par ailleurs créer une académie de formation interne d'ici 2025 ainsi que dédier 2 % de ses investissements à l'amélioration des conditions de travail de ses salariés.

118 vues0 commentaire

Comments


bottom of page