Rechercher
  • Arcs 1800

Pour voyager léger, haro sur les skis pliables


Une marque française vient de mettre au point une paire de skis de piste pliables. Une innovation qui plaira aux alpinistes, et à tous ceux qui voyagent compact...

Un ski pliable, pour quoi faire?

Pour gagner de la place avant tout. Les skis développés par la firme Elan ont en effet été conçus en collaboration avec Davo Karničar, un alpiniste célèbre, connu pour avoir été le premier homme à avoir réalisé la descente à skis du Mont Everest à partir du sommet. Sur le site de la marque, l'alpiniste explique: « L’utilité d’un ski pliant comporte un double avantage. Des skis repliés et fixés à un sac à dos améliorent grandement l’aisance lors de manœuvres au cours d’une ascension. Rien ne dépasse au-dessus de la tête du grimpeur, ni sous la ceinture pour limiter ses mouvements. Ils facilitent aussi les choses en escalade de glace du fait que le grimpeur garde toute son amplitude de mouvement au niveau des bras dans l’usage de son piolet. Voilà qui améliore grandement la sécurité. Ils amènent également de nets avantages en descente, surtout s’il faut les enlever pour quelque raison. Des skis normaux, lorsqu’attachés à un sac à dos, ont tendance à s’accrocher aux arêtes rocheuses et aux souches et même la pente peut poser problème. Les skis pliants apportent la solution à tous ces problèmes ».


Des skis qui profitent avant tout aux sportifs de l'extrême.


Evidemment, la plupart des skieurs ne pratiquent le ski que sur piste, et ne profitent de ce gain de place que quand il s'agit de les ranger pour le transport, mais c'est un avantage indéniable: faire rentrer une paire de skis de plus d'un mètre cinquante dans la plupart des voitures, même familiales, relève du défi Tétris. A plus forte raison quand vous avez une grande famille. Ici, le ski une fois replié et rangé dans son sac de transport ne mesure même pas un mètre de long.


Un système ingénieux, en carbone


Et sur piste?

Dans l’histoire du ski, de nombreux fabricants ont tenté sans succès de concevoir un ski pliant, sans vraiment y parvenir. Car si concevoir un ski qui se replie est techniquement faisable, le problème de charnière, de mécanisme ou la manière d'y intégrer les fixations rendent souvent ce ski moins performant ou moins confortable... Or le rendement sur la neige est essentiel pour un skieur. Davo Karničar explique: « Ces skis offrent en fait un excellent rendement en dépit d’un poids légèrement plus élevé. La plaque située sous le pied est assez ingénieuse : elle rigidifie le ski et lui confère un fonctionnement plus actif. ». Ces skis présentent une plaque en carbone spéciale qui se retourne à 180 degrés et qui ne nécessite qu’une vingtaine de secondes pour s’articuler. En mode ski, ils mesurent 163 cm et, repliés, ils n’ont un encombrement que de 90 cm. Facile à ranger même dans le coffre d'une Twingo.


Mais la technologie a un prix: il faut compter près de 1499€ pour une paire de ces skis dernier cri ...

39 vues0 commentaire