Rechercher
  • Arcs 1800

Municipales à Bourg-Saint-Maurice-Les Arcs : le choc des générations et des idées



Au premier tour, dans la ville-station de ski de Savoie, le maire sortant expérimenté Michel Giraudy est arrivé derrière un jeune prétendant Guillaume Desrues. Mais Michel Giraudy n'a pas dit son dernier mot.


Le suspens est total pour le deuxième tour des élections municipales de la capitale de la Haute-Tarentaise, Bourg-Saint-Maurice-Les Arcs. Le village de 7200 habitants et sa station génèrent un Produit intérieur brut (PIB) de 400 millions d’euros. Une commune au budget de 50 millions d’euros, avec 36 villages… Michel Giraudy, 74 ans, dix années de maire, insiste sur le côté hors-norme de la commune. Comme pour mieux souligner l'inexpérience de son challenger, Guillaume Desrues, professeur de physique chimie âgé de 39 ans, qui objecte qu'il est "entouré d'une équipe chevronnée qu'il a su fédérer". Les enjeux sont importants, et la vie politique locale toujours aussi tumultueuse.


Les adversaires ne mâchent pas leurs mots


Le sortant : "en ballotage défavorable"

Michel Giraudy est une figure incontournable du tourisme montagnard en Tarentaise ayant géré les offices de tourisme de Courchevel et de Val d’Isère, impliqué dans l'organisation des fameux Jeux Olympiques d'Albertville auxquels il se réfère souvent.


Au premier tour des élections municipales de 2020, avec 35 %, il est cependant arrivé 10 points derrière le petit nouveau Guillaume Desrues : 45 % avec sa liste BAM (Bourg-Saint-Maurice-Les Arcs et Moi... D'où cet acronyme qui claque : BAM).


Ce qui change la donne, entre les deux tours, c’est que Daniel Payot, troisième avec 18,5 % a fusionné avec Michel Giraudy. Huit jeunes de sa liste ont rejoint celle du sortant. Et Payot s’est retiré. Il faut dire qu'il avait dénoncé dans sa profession de foi "le monopole décisionnel" de son nouvel associé, ainsi qu' "une situation délétère" dans la gestion communale. Ce que Michel Giraudy n'élude pas : " Nous avons eu dans le passé des désaccords, c'était il y a longtemps. On s'est réunis et en cinq minutes on a décidé de faire barrage à la liste en tête. Parce qu'il faut quelqu'un de compétent."


Guillaume Desrues y voit "un opportunisme qui a stupéfié les habitants." Michel Giraudy ne cache pas la réalité. "Je suis en ballotage défavorable. Je vais à l'élection pour gagner. Et cette fusion a permis de rajeunir ma liste. Certains de mes vieux grognards ont dû me quitter." Ces remous dans l'entre-deux tours ne laissent pas les habitants indifférents. Un électeur sur deux s'était déplacé au premier tour. Au second ?


Les habitants et ce vrai choix qui leur ait proposé


L'éternelle querelle des modernes et des anciens

La liste Desrues se présente comme celle du renouvellement. "Nous vivons la ville au quotidien. Et on sent que les gens veulent passer au XXIème siècle". Très active sur les réseaux sociaux, créative, BAM veut aller à l'encontre de "la gouvernance très personnelle" de Michel Giraudy. Concertation. Un budget de 100.000 euros sera géré directement par la population. Sur un budget communal de 50 millions, c’est quand même pas énorme, mais "c'est un début pour lancer la machine". Améliorer la mobilité en étendant les horaires du funiculaire.


"On sent que les habitants veulent passer au XXIe siècle" - Guillaume Desrues


Une rénovation éco-responsable des lits froids de la station : ce n'est pas gagné avec les propriétaires privés mais Guillaume Desrues y croit. Autre axe majeur, retenir, attirer, les jeunes parents qui désertent la commune. Egalement faire de Bourg une "capitale du Outdoor" pour un tourisme "quatre saisons". "C'est mon idée" tacle Michel Giraudy qui se dit cependant "flatté de l'avoir inspiré". "Sa grande idée d'une compétition outdoor, c'est quand même un peu léger."


Un maire qui a fait bouger les choses

Le verbe n'est jamais tiède, ses décisions non plus. Accusé d'être "bétonneur", Michel Giraudy ne revendique que trois projets immobiliers à son actif. Il a dû reculer sur le polémique projet Renouveau (400 logements). Il se targue d'avoir débloqué la situation et permis la venue du Club Med aux Arcs. Le Grenoblois dit avoir surtout embelli sa cité d'adoption. 100 millions d'euros investis en 10 ans, dont 90 millions ont été consacrés à rénover un patrimoine "à l'abandon".


Sa vision, il l'a imposée sur la réhabilitation de l'ancien site du Bataillon des Chasseurs Alpins. _"Si j'avais voulu mettre des grandes surfaces, on aurait tout rempli en un rien de temps"._Un premier hôtel avec 110 chambres permet aujourd'hui d'accueillir de grands groupes et événements. Il reste la moitié de cette immense zone à aménager. 11 hectares. 60.000 mètres carré de surface à bâtir. Ce quartier des Alpins est un des enjeux de cette élection. C'est là que Guillaume Desrues veut installer son pôle Outdoor.


"Je connais la musique du tourisme en Tarentaise. Il faut quelqu'un de compétent " - Michel Giraudy


Michel Giraudy s'engage à y construire une salle polyvalente de 4 millions d’euros, et 150 à 200.000 euros de budget annuel. 600 places. Congrés, sports, spectacles... Un projet que son opposant remettra à plat s'il est élu, car il ne semble pas convaincu de son intérêt économique, il attend en tout cas d'avoir toutes les perspectives de cet investissement.


Le Covid-19 a fait beaucoup de mal

Le maire sortant se présente en quelque sorte comme la valeur-refuge dans cette crise majeure du Covid-19. Crise sanitaire qu'il a "parfaitement gérée", selon lui.


La crise économique est là désormais. D'après lui, le confinement devrait coûter 80 millions d’euros au Produit Intérieur Brut de la commune (sur 400 millions). La solution : investir, toujours, à l'échelle de la vallée de la Tarentaise. Celui qui aime à se présenter comme un visionnaire et qui note toutes ses idées chaque matin sur des post-it veut rejouer "les Jeux Olympiques d'Albertville qui ont déjà sauvé l'économie de la Savoie du marasme. On a les moyens de faire quelque chose d'extraordinaire, une grande vallée verte avec des énergies renouvelables. On n'est pas obligés d'attendre la fin du monde sur une plage, habillés en peau de bête. Ce n'est pas notre style." Le style, on l'aura compris, Giraudy et Desrues n’ont pas vraiment le même !

137 vues0 commentaire
Contact : infoslauzieres@gmail.com
Adresse : Immeuble les Lauzières, 73700 Bourg Saint Maurice, France

© 2020 by Lauzières infos