top of page
Rechercher
  • Arcs 1800

Moyenne montagne : Les pistes de VTT ouvertes pour combler le manque de neige


La moyenne montagne fait face à un manque de neige ces dernières semaines. C'est le cas par exemple de la station de l'Alpe du Grand Serre perchée à près de 1 400 mètres d'altitude en Matheysine. Pour combler, le manque d'activité, les pistes de VTT ont ouvert ce week-end du 7 et 8 janvier.


Les vététistes sont trempés, recouverts de boue de la tête aux pieds. Derrière son casque, Adrien a le sourire. "C'est quand même incroyable une sortie en janvier dans un VTT park", s'exclame le jeune homme venu du Nord-Isère. Habituellement, les pistes de VTT de la station de l'Alpe du Grand Serre (Isère) ne sont pas ouvertes pendant l'hiver car la neige ne le permet pas mais l'enneigement est à son plus bas depuis plusieurs semaines en moyenne montagne. La station a donc décidé d'ouvrir ses pistes de VTT ce week-end du samedi 7 et dimanche 8 janvier.


La journée du samedi 8 janvier a enregistré une très forte affluence avec près de 200 vététistes sur les pistes en tout.


"C'est une bonne idée, confie Maximilien, même si d'habitude je viens pour faire du snowboard." Comme ce jeune Lyonnais, près de 260 personnes ont dévalé les pistes de cette station perchée à près de 1 400 mètres d'altitude en Matheysine. "Il a fait beau samedi donc on a vraiment eu beaucoup de monde et dimanche, un peu moins, surtout des passionnés car il pleuvait", détaille Mathieu Rougier, directeur de Matheysine Tourisme, l'office de tourisme intercommunal. Les forfaits se vendent à 16 euros pour les adultes et 12 euros pour les enfants.


Regain d'activité pour les commerçants

Les mordus de VTT ont bien profité et ceux qui préfèrent le ski ont pu s'essayer à un nouveau sport. En tout, cinq pistes étaient accessibles : une verte, deux rouges et deux bleus. "C'est vraiment à la fois pour les familles avec des enfants que pour les confirmés", assure Mathieu Rougier.


Cette affluence pendant le week-end a permis à certains commerçants d'en profiter. Le magasin "Loulou sports" par exemple a loué une dizaine de VTT le samedi 7 janvier. "On doit penser à l'avenir, peut-être qu'on devra avoir des vélos tout le temps et de pouvoir s'adapter à la météo, proposer des skis un jour et des VTT la semaine d'après", évoque Cécile, la gérante du magasin.


Les mots d'ordre sont désormais adaptation et diversification. "Nous avons un potentiel d'activités assez large pour continuer à vivre toute l'année", assure Mathias Rougier.

17 vues0 commentaire
bottom of page