Rechercher
  • Arcs 1800

Les skieurs français signent leur grand retour pour une très bonne saison


L’Observatoire national des stations de montagne a publié mardi son prébilan pour la saison 2021-2022. Le bilan définitif sera connu en mai, à l’issue des vacances de printemps.

Pour l’heure, le taux d’occupation des lits en station s’établit à 69 % (70 % en 2019-2020).

Les skieurs français sont plus nombreux par rapport à la saison 2019-2020 dans 74 % des stations répondantes. Une progression saluée par les professionnels du secteur.

Cocorico ! Cet hiver 2021-2022 a officialisé le « grand retour » de la clientèle française dans les stations de ski, ont indiqué des professionnels du secteur mardi. La saison qui s’achève a été marquée par une bonne fréquentation en montagne après deux années difficiles pour le secteur, marquées par la pandémie de Covid-19.


Cette année, les stations ont bénéficié d’un « retour à la normale porté par les vacanciers français », indique mardi l’Observatoire national des stations de montagne dans ce qui n’est encore qu’un « prébilan ».


Un bilan définitif en mai

Le bilan définitif de la saison sera tiré à l’issue des vacances de printemps qui s’achèveront le 9 mai. « Les chiffres des vacances de printemps seront déterminants dans le bilan global de la saison », prévient Jean-Luc Boch, président de l’Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM), Jean-Luc Boch.


Pour l’heure, le taux d’occupation des lits s’établit à 69 %, en léger repli par rapport à la saison 2019-2020 (70 %). Un « bon résultat (qui) s’explique par un enneigement plutôt favorable et des conditions météorologiques généralement propices à la pratique du ski, exception faite des Alpes du Sud. Et, bien évidemment, l’allègement puis la fin des restrictions sanitaires », indique l’Observatoire.


Des touristes français qui compensent l’absence des étrangers

Les vacanciers français ont « compensé le plus faible retour de certaines clientèles internationales ». Leur clientèle est jugée en progression par rapport à la saison 2019-2020 pour 74 % des stations répondantes, souligne l’étude. La clientèle ouest européenne, belge, néerlandaise et allemande a également répondu présente, tandis que la fréquentation de skieurs est européens et internationaux hors Europe est en revanche en recul.


Le début de la saison avait été marqué par des incertitudes sur l’application du pass vaccinal en station et par l’absence d’une grande partie de la clientèle britannique, temporairement bannie du territoire français pour cause de flambée épidémique. Mais le secteur a finalement bénéficié d’une « montée en puissance tout au long de la saison », si bien que 30 % des professionnels « jugent ainsi le niveau de fréquentation plutôt bon et 70 % le jugent bon », selon l’Observatoire. Quant à la pratique du ski alpin, elle « retrouve son niveau d’avant pandémie ».


« Les chiffres de la période hivernale sont un soulagement pour l’ensemble des professionnels », note encore M. Boch. « Ce succès, nous le devons aux Français qui ont largement été au rendez-vous après deux années de privation. Et aussi à l’ensemble des acteurs de la montagne qui ont su rassurer sur les conditions sanitaires et adapter leur offre aux réservations et annulations de dernière minute », selon lui.

20 vues0 commentaire