Rechercher
  • Arcs 1800

Les prix grimpent toujours dans les stations des Alpes


La neige commence à recouvrir les magnifiques domaines skiables des stations alpines, qui ont quasiment toutes ouvert mi-décembre. Des domaines qui font la réputation internationale de villes et villages d’altitude, où les prix du marché de l’immobilier tutoient les sommets.


Le Covid-19 et l’arrêt des remontées mécaniques lors de l’hiver 2020-2021 n’auront pas eu raison du marché immobilier des stations de ski. Au contraire, la crise sanitaire a même renforcé la valeur des logements, tant les Français ont eu envie de s’évader et de se faire plaisir en achetant un pied-à-terre en station. Le prix de certaines stations atteint aujourd’hui des sommets.


La Plagne, la station la plus fréquentée mais pas la plus chère

C’est l’une des trois stations les plus fréquentées du monde ! La station savoyarde concentre à elle seule 2,5 millions de journées-skieurs… Une fréquentation qui s’explique principalement grâce à son exceptionnel domaine skiable Paradiski. Située dans le massif de la Vanoise, les skieurs bénéficient à La Plagne de plus de 220 km de pistes. Bien que très prisée, notamment par les familles, la station n’affiche pas uniquement des prix stratosphériques comme Courchevel par exemple.


On trouve à la Plagne des prix de l’immobilier très variés. Il faut dire qu’elle s’étend sur onze villages, chacun avec leurs propres caractéristiques, situés de 700 à 2100 m d’altitude. Ainsi, si le prix du mètre carré est en moyenne de 4 450 € sur l’ensemble de la station, il atteint aussi bien 2 500 € pour les appartements dans la vallée que 25 000 € pour les plus beaux chalets de Belle-Plagne.


Le prix immobilier à La Plagne est 4 450 €/m2, environ.


Aux Arcs, le marché immobilier présente du choix

425 kilomètres de piste répartis sur des altitudes allant de 1 200 à 3 226 m d’altitude… Rien que ça ! La station des Arcs séduit les amoureux du ski (2 millions de journées-skieurs), justement grâce à ce domaine exceptionnel accessible depuis les cinq villages qui composent la station : Bourg-Saint-Maurice, Arc 1600, Arc 1800, Arc 1950 et Arc 2000.


Il faut donc analyser le prix de l’immobilier à l’aune de ces différences d’altitude. En effet, le prix moyen du mètre carré est de « seulement » 3 637 € dans le chef-lieu de Bourg-Saint-Maurice, alors qu’il atteint 5 785 € pour l’ensemble des autres villages d’altitude de la station. Là encore, il faut nuancer les prix des biens situés en altitude car les appartements se négocient entre 4 808 € et plus de 7 000 €/m² et les maisons entre 4 338 € et 5 109 €/m².


Le prix immobilier aux Arcs est de 2 700 €/m2, environ.


Val Thorens, une station de ski où les prix grimpent

Val Thorens a tout pour séduire les passionnés de ski. Eh oui, la station étant perchée à 2 300 m d’altitude, le ski est garanti ! C’est même la station la plus haute d’Europe où l’on comptabilise d’ailleurs 1,8 million de journées-skieurs. Un ski garanti donc dans l’un des domaines les plus prisés du monde : celui des Trois Vallées.


Bref, le village de Val Thorens a tout pour plaire et cela se paye cher : 8 309 €/m² en moyenne, tous types de biens confondus. Les plus beaux appartements s’arrachent même au-delà des 10 000 €/m². Parmi les derniers biens vendus, on notera un T1 de 17 m² parti pour 145 000 €, plusieurs T2 d’environ 25 m² aux alentours de 200 000 € et quelques T3 à plus de 250 000 €.


Le prix immobilier à Val Thorens est de 8 300 €/m2, environ.


Chamonix Les Houches, des appartements à plus de 10 000 €/m²

Prisée des Britanniques depuis le début du XXe siècle, Chamonix doit un peu composer sans eux (ou presque) depuis deux ans. Crise sanitaire oblige. La station qui s’étend sur Vallorcine, Les Houches, Servoz et Argentière, n’en reste pas moins l’une des stations les plus fréquentées du monde, avec 1,5 million de journées-skieurs. Chamonix, c’est surtout la capitale mondiale de l’alpinisme, un statut mythique qui fait rêver au-delà des frontières françaises… en particulier par la présence du fameux Mont-Blanc au-dessus de la tête des Chamoniards.


Mais ici, même si le prix de l’immobilier est élevé depuis toujours, il continue de grimper. De 8 100 €/m² début 2021, il atteint désormais 8 317 €. Il n’est donc plus rare aujourd’hui de voir des biens se négocier à plus de 10 000 €/m², notamment les appartements dans le centre ou, bien sûr, les plus beaux chalets de la station.


Le prix immobilier à Chamonix est de 8 300 €/m2, environ.


Courchevel-Méribel, les prix les plus élevés des Alpes

De part et d’autre de la Dent de Burgin, Courchevel et Méribel partagent le même domaine skiable d’exception : les 3 Vallées. Avec 600 km de pistes, il est considéré comme l’un des plus grands domaines du monde. Courchevel et Méribel enregistrent ainsi, à elles deux, 1,5 million de journées-skieurs. Mais l’une comme l’autre possède un marché immobilier varié, qui dépend beaucoup de l’altitude.


En effet, on compte cinq villages à Méribel (entre 1100 m et 1 750 m d’altitude) et quatre à Courchevel (entre 1 300 et 1 850 m). Même si ces deux stations ne sont pas fréquentées tout à fait par la même typologie de clientèle, leur marché immobilier présente toutefois des caractéristiques similaires. Comptez 9 642 €/m² en moyenne à Courchevel et 11 335 €/m² à Méribel, ce qui en fait les stations de ski les plus chères des Alpes.


Le prix immobilier à Courchevel est de 9 640 €/m2, environ.


32 vues0 commentaire