Rechercher
  • Arcs 1800

Les Auralpins ont assuré une saison record en Auvergne-Rhône-Alpes



Tourisme : une saison record en Auvergne-Rhône-Alpes cette année, assurée notamment par les Auralpins eux-mêmes…

Un signe logistique qui ne trompe pas. Cet été, au mois d’août, certaines sociétés de transport, notamment spécialisées dans l’acheminement des produits frais, très (trop) sollicitées n’ont pu assurer la totalité de leur service, tant la demande était grande. Que s’est-il passé : la destination Auvergne-Rhône-Alpes a fait cette année le plein, pour beaucoup des touristes de la région qui rappelons-le est grande comme la Suisse, mais aussi d’autres régions françaises, auxquels se sont ajoutés des touristes belges, allemands, néerlandais et suisses, plus présents cette année.


Tels sont les enseignements d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme qui s’est dotée d’un baromètre mensuel pour mesurer l’évolution de l’activité touristique estivale.


Les trois enquêtes réalisées tout au long de l’été auprès d’un panel représentatif de 890 professionnels du tourisme de la région, illustrent ainsi une saison estivale 2021 particulièrement forte.


Lionel Flasseur, le directeur général d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme l’a constaté : « Après un été 2020 positif malgré le contexte sanitaire, nous confirmons notre progression avec un été 2021 en hausse. Nous réalisons une belle saison estivale en Auvergne-Rhône-Alpes grâce à la clientèle prioritairement nationale.”


Et d’ajouter : “ la part notable des clientèles intra-régionales nous conforte dans notre choix présent et futur de stimuler le tourisme de proximité ».


Ainsi, la fréquentation touristique en Auvergne-Rhône-Alpes au cours de la saison estivale 2021 a été jugée bonne voire très bonne par 66 % des professionnels.


C’est dans la Métropole de Lyon, la Savoie, la Drôme, l’Ardèche et la HauteLoire que ce niveau de satisfaction est le plus élevé (entre 85 % et 91 % des prestataires satisfaits !)


On note que près d’un professionnel du tourisme sur cinq a surperformé cet été et enregistré une fréquentation en hausse par rapport à 2019, année de référence.


De facto, les taux d’occupation sont plus élevés qu’en 2020 : de 63 % en juillet et de 68 % en août (contre respectivement 49 % et 61 % en 2020).


Meublés et chambres d’hôtes en pointe

En août, ce sont les gestionnaires de résidences de tourisme et les propriétaires de meublés et chambres d’hôtes qui enregistrent les meilleurs taux d’occupation : 74 % et 75 % : ce sont donc les hébergements individuels présentant aux yeux des clientèles le plus de sécurité sanitaire qui ont le plus performé.


Toutefois, à la différence de l’année dernière, les hôtels et les hébergements collectifs affichent à nouveau de bons résultats avec des taux d’occupation moyens de 64 % et 67 %.


Regain du tourisme urbain

Le tourisme urbain reprend également des couleurs : 32 % des prestataires affichent une fréquentation en progression par rapport à 2020, contre 24 % en moyenne dans les autres types d’espaces (campagne, stations et montagne).


Pour des raisons évidentes, les Français ne sont pas allés très loin cette année : les habitants de la région ont ainsi réalisé 38 % de la fréquentation touristique en juillet et 35% au mois d’août soit 10 points de plus qu’en période avant Covid (25 %) ! C’est ce qui a fait la différence


De plus, 37 % des acteurs du tourisme d’Auvergne-Rhône-Alpes notent de surcroît une progression de la clientèle française cet été.


Elle a compensé la clientèle internationale qui reste en repli (13 % des nuitées en juillet et 19 % en août cette année) mais progresse par rapport à l’été 2020 (moins de 10 %) : les clientèles belges, allemandes, néerlandaises et suisses étaient les plus présentes cet été.


Il est à noter, mais vu les circonstances, ce n’est pas une surprise, une très forte baisse des clientèles britanniques et américaines, habituellement très présentes en Auvergne-Rhône-Alpes.


Au final, d’ailleurs, le pass sanitaire a eu peu d’impact


Après un bon mois de juillet, avec notamment des annulations de dernière minute moins courantes qu’en juillet 2020, le mise en place du Pass sanitaire réactivait les incertitudes chez les professionnels.


“Finalement, cette procédure n’a pas fait exploser les annulations au mois d’août”, estime Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme.


Ainsi, 62 % des acteurs du tourisme de la région estiment que la mise en place du Pass Sanitaire n’a pas impacté leur chiffre d’affaires.


Ce sont les établissements thermaux, les prestataires de loisirs et les sites de visites qui ont le plus souffert du Pass Sanitaire, aussi bien en termes d’organisation que de chiffre d’affaires.


Pour les professionnels qui s’estiment impactés, la perte de chiffre d’affaires s’établit d’ailleurs à hauteur de 23 % en moyenne.


Belle arrière-saison annoncée

Le phénomène d’attraction des vacances dans la région devrait perdurer : 53 % des professionnels du tourisme d’Auvergne-Rhône-Alpes sont confiants pour le mois de septembre en particulier en Savoie, à Lyon et dans la Drôme. Là encore, un chiffre record.

23 vues0 commentaire