Rechercher
  • Arcs 1800

Lac d'Aiguebelette : participez à un projet scientifique avec les chercheurs du CNRS


Une excursion hors du commun avec les chercheurs du CNRS


L'idée a germé à la fin du confinement il y a deux ans : emmener le public en canoë à la découverte du travail des chercheurs du CNRS, au fond du lac d'Aiguebelette, et le faire participer à des missions de carottage menées par les scientifiques.


Ce n'est pas une simple excursion, non, c'est une expédition scientifique sur le lac d'Aiguebelette : ils sont une dizaine, tous néophytes, à bord de trois canoës à glisser sur les eaux du lac. Ils vont en explorer les fonds.


Ceux qui les accompagnent sont des scientifiques du CNRS, spécialisés dans le carottage sous-marin. La mission à laquelle ils vont participer est scientifique. Fabien Arnaud, directeur de recherche au CNRS en sédimentologie a porté cette expérience "grand public" : "Notre objectif, c'est de montrer et d'expliquer notre travail, raconter comment nos recherches se montent, se préparent, se construisent, et démontrer que c'est du concret."


Concrètement justement, il s'agit de prélever des sédiments au fond de l'eau, dans une zone à près de 40 mètres. L'opération se déroule avec un carottier, descendu à la main, et lâché au dernier moment, et pour une fois, c’est le public qui travaille.


Pas si simple quand on découvre pour la première fois les outils : "A vrai dire, c'est un peu compliqué car on ne sait pas très bien à quelle profondeur on est, et puis c'est très physique en réalité, en tout cas c'est très intéressant", commente un participant.


Le public a pu participer au carrotage


Une fois la carotte remontée, près d’un mètre de longueur a été prélevé, de quoi retrouver des informations sur l’atmosphère depuis près de 200 ans. De retour sur la terre ferme, les carottes sont ouvertes, et tous découvrent ébahis les bulles d’air du passé, les traces géologiques d’une époque, où les glaciers allaient jusqu’à Lyon.


Une édition 2023 en préparation

Ces scientifiques d’un jour, remontent ainsi le temps, avec des outils modernes et sont enthousiastes : "C'est une très belle expérience, j'en garderai de très beaux souvenirs, et beaucoup d'émotion", conclut l'un d'eux.

53 vues0 commentaire