Rechercher
  • Arcs 1800

La France va-t-elle créer une plateforme pour rivaliser avec Airbnb et Booking ?



Une question posée sur la rumeur d’une OTA bleu-blanc-rouge au secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne. Alors, info ou intox ?


Tout est parti d’une interview d’Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, sur le plateau de BFM Business, le 14 mai. « Le tourisme a été très désintermédié par des grandes plateformes américaines, Airbnb, Booking.com », avait-il souligné. « Il faut qu’on se réapproprie le lien avec les clients », avait-il ajouté, évoquant dans la foulée un projet de plate-forme maîtrisée par notre pays. Avec la Caisse des Dépôts, « La France va créer une plateforme en ligne pour rivaliser avec Airbnb, Booking.com », avait titré l’agence américaine Bloomberg, le jour même. Ce sujet a questionné sur les réseaux sociaux de nombreux professionnels du secteur, interrogés notamment par notre confrère TOM.travel.


Maîtriser et ouvrir la data

Alors, la France compte-t-elle réellement créer une plateforme numérique pour concurrencer, entre autres, les deux groupes américains ? « L’idée, c’est de pouvoir plus utiliser les données mises en place sur DATATourisme, pour que les acteurs du tourisme puissent s’emparer de ces données », et créer ensuite applications et autres services digitaux, nous a répondu Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au Tourisme, lors d’une conférence de presse le 2 juin. « Avec (le ministre) Bruno Le Maire, nous avons confié une mission à Olivier Sichel, qui est le n°2 de la Caisse des Dépôts, patron de la Banque des territoires, avec un passé numérique chez Wanadoo/Orange », pour in fine « mieux retenir la valeur ajoutée au niveau des acteurs de terrain. » Et le secrétaire d’Etat de poursuivre avec une conclusion de la récente étude réalisée par le cabinet Roland Berger : « La meilleure maîtrise des process digitaux fait partie du top 3 des priorités » des décideurs du tourisme interrogés.


Pas question donc, pour Jean-Baptiste Lemoyne, d’être « dans un positionnement par rapport à tel ou tel acteur existant » – comprenez Airbnb et Booking.


Pas de projet d’OTA

Laurent Queige, président de la Commission numérique du Comité de filière tourisme et délégué général du Welcome City Lab, a évoqué la même finalité numérique : « une meilleure maîtrise de la donnée touristique ». Selon lui, le digital doit être un « atout pour l’attractivité de la France ». Au cours des prochains mois, la Commission numérique planchera donc avec la Caisse des Dépôts sur une « plateforme de données interopérables », dans le tourisme, l’événementiel, la culture, la mobilité. Il s’agit de Data Hub, « pour aller beaucoup plus loin que DATAtourisme », a précisé Laurent Queige. Le patron de l’incubateur parisien a insisté sur l’importance pour les professionnels de l’interopérabilité des données, en définissant un langage commun. Ses préconisations sont attendues au mois de novembre 2020.


« L’objectif n’est pas du tout de lancer un Booking français », nous confirme Laurent Queige, pour couper court à la rumeur. « Nous n’allons pas développer un site marchand de la destination France ». En clair, l’idée d’une coûteuse plateforme type OTA est un raccourci de Bloomberg. En réalité, la France veut passer à la phase 2 de DATAtourisme, cette plateforme du tourisme français créée par la DGE et Tourisme & Territoires, qui n’a pas livré toutes ses promesses. « Des start-up ou d’autres opérateurs touristiques mondiaux pourraient ensuite se servir de Data Hub pour développer des modes de commercialisation nouveaux », a ajouté le patron du Welcome City Lab.

74 vues
Contact : infoslauzieres@gmail.com
Adresse : Immeuble les Lauzières, 73700 Bourg Saint Maurice, France

© 2019 by Lauzières infos