Rechercher
  • Arcs 1800

La Compagnie des Alpes réalise en 2021/2022 un CA de 18% supérieur à 2019 boosté par les parcs



La croissance a été particulièrement tirée par l’activité des Parcs de loisirs


L’exercice de la Compagnie des Alpes, clos au 31 septembre dernier, affiche un chiffre d'affaires consolidé et retraité du bon périmètre de 958,5 M€. Pour la 1ère fois, la contribution des parcs de loisirs dépasse celle des domaines skiables, grâce à un excellent dernier trimestre.


Dans les tableaux de comparaison, seul l’exercice 2018/2019 est pris en compte, les deux autres ayant été largement amputés de fermetures de sites ou de remontées.


La comparaison en % tient aussi compte de la sortie du domaine skiable des 2 Alpes du périmètre de la Compagnie des Alpes en 2022 et de l’entrée d’Évolution 2.


Dans les Domaines skiables, le chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’exercice a atteint 455,5 M€ ce qui représente une hausse de 12,8% par rapport à l’exercice 2018/19, dont 432,3 M€ pour les seules Remontées Mécaniques.


La dynamique continue de l’activité a soutenu pendant toute la saison de ski grâce aux investissements maintenus malgré la crise sanitaire et par le relais des clientèles françaises quand la clientèle britannique a fait défaut en début de saison.


Le nombre de journées-skieur finit en léger retrait à 12,3 millions sur l’ensemble de l’exercice 2021/22 contre 12,8 millions en 2018/19. La hausse du revenu par journée-skieur explique les bons résultats.


Compagnie des Alpes : plus de 10 millions de visiteurs dans les parcs de loisirs

La Compagnie des Alpes réalise un CA supérieur de près de 18% sur 2019


L’activité des Parcs de loisirs a particulièrement bien performé au cours de l’été, dans la continuité du dynamisme observé depuis le début de l’exercice, avec un bond de 20% pour le seul dernier trimestre.


Sur l’ensemble de l’exercice 2021/22, le chiffre d’affaires des Parcs de loisirs atteint 468,5 M€. Il est en progression de 23,1% par rapport à l’exercice 2018/19, reflétant à la fois une hausse de 6% de la fréquentation, qui dépasse les 10 millions de visiteurs, et une progression d’environ 17% de la dépense moyenne par visiteur.


L’enrichissement de l’offre sur le Parc Astérix, Walibi Rhône-Alpes et Walibi Belgium s’est traduit par de meilleures performances sur ces sites et une reconnaissance du public par de très bon score sur l’indicateur GS (Très Grande Satisfaction) au-delà du niveau de 2019.


Pour sa part, le Futuroscope a été triplement primé pour sa nouvelle attraction « Chasseurs de Tornades » et son nouvel hôtel thématisé, « Station Cosmos » lors du rassemblement annuel européen des parcs d’attraction, Iaapa Expo Europe.


Le niveau d’activité de Travelfactory a été très satisfaisant

La Compagnie des Alpes réalise un CA supérieur de près de 18% sur 2019

Les autres activités, dans lesquelles sont placées l’activité des agences immobilières en montagne et celle de Travelfactory a progressé de 17,1% par rapport à l’exercice de référence 2018/19 et s’établit à 34,6 M€.


Tout au long de l’exercice, le niveau d’activité de Travelfactory a été très satisfaisant, que ce soit auprès de la clientèle française mais aussi dans les autres marchés clés pour le Groupe que sont le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou la Belgique, et ce malgré son désengageant de l’activité de camping (5,7 M€ de CA en moins).


La liaison ferroviaire entre Londres et Moûtiers / Bourg-Saint-Maurice inaugurée cette année sera reconduite sur l’exercice 2022/23.


Une nouvelle Business Unit, Distribution et Hospitalité, confiée à Thomas Saison


La marge brute n’est pas encore finalisée, mais elle devrait être supérieure à celle de l’exercice de référence.


L’impact de la hausse des coûts de l’énergie ne s’est pas encore fait sentir sur les résultats. Mais le groupe a conscience que l’impact sera significatif sur l’exercice 2022/2023, amorti tant que faire se peut par la politique de sobriété, des ajustements tarifaires sur les forfaits et des aides gouvernementales.


La Compagnie des Alpes a augmenté son enveloppe annuelle d’investissements à hauteur de 175 M€ sur l’ensemble de l’exercice, afin de saisir les opportunités qui pourront avoir un effet bénéfique à court terme comme l’acquisition de MMV, qui rejoint une nouvelle business unit : Distribution et Hospitalité, confiée à Thomas Saison.

13 vues0 commentaire