Rechercher
  • Arcs 1800

L'Eclipse, la piste noire de Courchevel créée pour les prochains championnats du monde



À un mois des finales de la Coupe du monde de ski alpin, la future piste des épreuves masculines des Championnats du monde de février 2023 à Courchevel-Méribel a été officiellement inaugurée.

On connaissait déjà ses mensurations (3,2 km, 944 m de dénivelé et 30 % de pente moyenne), mais ce jeudi matin la nouvelle piste noire de l’Éclipse a dévoilé ses formes, à l’occasion de son inauguration. Une succession de pentes et de sauts sur des mouvements de terrain, pour un seul moment de répit (un plat). Entre ombre et lumière (d’où son nom), elle a tout pour devenir un mythe, au même titre que la Streiff à Kitzbühel ou la Stelvio à Bormio.


Au pied du bien nommé “Mur des braves”, Jean-Yves Pachod, entouré de ses invités et des représentants du comité d’organisation et de la S3V, a inauguré la piste de l’Éclipse, qui a tout pour devenir une classique.


À l’heure de couper le ruban, Jean-Yves Pachod, maire de la commune, n’a pas caché sa fierté et sa satisfaction, quant au résultat final. « Un moment très attendu. » Le travail mené conjointement par le Club des sports, la Société des 3 Vallées (David Vignon), la Fédération internationale de ski et la Fédération française a débouché sur une piste extraordinaire et vertigineuse, pour qui le premier test aura lieu lors des finales de la Coupe du monde de ski alpin de Courchevel-Méribel (du 16 au 20 mars), en attendant les Championnats du monde en février 2023. S’il n’y a pas encore eu de compétition officielle, la nouvelle piste fait déjà parler d’elle, d’autant plus que les skieurs aguerris peuvent l’emprunter depuis le 19 janvier, et le passage de la commission de sécurité. La longue langue de neige qui serpente depuis le sommet du Bouc Blanc jusqu’au Praz fait partie d’un programme d’équipement de la S3V de 17,8 M€ HT, comprenant aussi la retenue collinaire de la Loze (170 000 m³), le réseau d’enneigement, des kilomètres de réseau pour le téléphone et le chronométrage, les filets et un tunnel pour l’accès des chenillettes. « Un investissement qui garantit l’avenir du ski à Courchevel », insiste le maire.

125 vues0 commentaire