top of page
Rechercher
  • Arcs 1800

L'évènementiel va-t-il sauver les stations ?


Sur les pistes ou en après-ski, les stations multiplient les animations et événements, pour communiquer différemment, faire vivre les domaines durant la basse saison et attirer un public nouveau et plus jeune.


Pour sa troisième édition (18 au 26 mars), le festival de musiques électroniques Tomorrowland Winter promet une nouvelle fois de réchauffer l'atmosphère de l'Alpe d'Huez.


En 1973, sept ans après sa naissance, Avoriaz cherche une exposition médiatique inédite. Les concepteurs de la station, dont Gérard Brémond (fondateur de Pierre & Vacances), imaginent alors le Festival du film fantastique. La première édition couronne un Steven Spielberg inconnu, pour son film Duel. Dans son sillage, Brian De Palma, David Lynch ou James Cameron recevront le Grand Prix. Arrêté en 1993, le festival a repris vie à Gérardmer (Vosges). Mais Avoriaz demeure la première station à avoir utilisé le marketing événementiel. Depuis, au-delà des compétitions sportives qui mettent régulièrement les massifs dans la lumière, l'initiative a fait boule de neige.


Le cinéma demeure une valeur sûre pour braquer les projecteurs sur un domaine. Depuis 1997, l'Alpe-d'Huez fait le show avec le Festival international du film de comédie (du 16 au 21 janvier) qui contribue à lui conférer une image dynamique. Dans le sillage des acteurs venus présenter en avant-première leurs films, les caméras de télévision assurent une promotion inégalée. La station se démarque également par le Festival de la BD (du 14 au 16 avril), coorganisé avec les Editions Glénat. Les comiques font également le show aux Gets. Pour la première fois, la fine fleur du stand-up prend ses quartiers d'hiver en altitude avec le Montreux Comedy Festival (du 14 au 21 janvier), idéal pour se détendre les zygomatiques après une journée de ski.

36 vues0 commentaire
bottom of page