top of page
  • Photo du rédacteurArcs 1800

Haute Savoie : un ascenseur à eaux usées mis en place à Saint-Gervais



Vers une mobilité révolutionnaire : la commune de Saint-Gervais en Haute-Savoie initie un projet visionnaire de liaison entre le Fayet et le centre bourg, pariant sur un futur durable et accessible pour tous, avec le début des travaux de l’ascenseur incliné à eaux usées.

La commune de Saint-Gervais-les-Bains en Haute-Savoie marque un jalon historique dans son engagement en faveur de la mobilité durable avec le début des travaux préparatoires d’un projet innovant : un ascenseur incliné fonctionnant grâce au poids des eaux usées.


La commune, sous l‘impulsion de son maire Jean-Marc Peillex, a entrepris ce projet ambitieux figurant dans les engagements électoraux des élus qui l’accompagnent non pas pour offrir une alternative écologique aux moyens de transport existants mais pour créer une nouvelle mobilité adaptée aux besoins de déplacement des habitants et visiteurs de la commune.


Les enjeux du projet d’ascenseur à eaux usées

Suggérée par Michael Farmer, un ingénieur passionné et à l’origine du « Petit Train à Vapeur du Parc Thermal », l’idée de cet ascenseur incliné à eaux usées date de plusieurs années et trouve enfin sa concrétisation.


Le projet vise à répondre aux défis de mobilité rencontrés par une commune à étages, composée de plusieurs bourgs à différentes altitudes et plus précisément entre Le Fayet à 590 mètres d’altitude et le centre bourg à 850 m.


Un procédé innovant et unique

Ce projet novateur repose sur une conception unique. L’ascenseur à eaux usées utilisera le réseau d’eaux usées du territoire pour son fonctionnement. Le système intègre une ballastière en dessous de la cabine d’environ 1 m3, créant un déséquilibre de poids pour permettre la descente de la cabine et la montée d’un contrepoids. Cette approche écologique est ancrée dans une tradition de conception du début du siècle, qui était contrainte d’utiliser les moyens de l’époque développés autour des technologies hydrauliques comme ce fût le cas pour les funiculaires, scieries, moulins ….


Autre particularité, la technologie moderne permet d’agréger au système ancien, une dose de modernité et d’automates qui feront que l’ascenseur incliné fonctionnera sans besoin de personnel permanent, comme n’importe quel ascenseur. Il pourra donc être opérationnel 24h/24, 7j/7, 365 jours par an. Toutefois la commune déterminera des plages horaires qui permettront son fonctionnement en toute sécurité en excluant probablement le fonctionnement toute la nuit.


Avec une capacité de 15 passagers par trajet, il permettra de parcourir les 177 mètres de dénivelé au maximum en moins de 5 minutes, y compris le temps de remplissage de la cuve d’eaux usées.


Comparé aux 15 minutes nécessaires en voiture pour couvrir l’équivalent par la route.


Cette liaison, présentant une pente de 48 degrés, sera ouverte à toutes les générations et répondra aux besoins variés des usagers, qu’il s’agisse de déplacements quotidiens, avec ou sans poussette, VTT… de promenade ou de soins thermaux…


Echelonnement des travaux préparatoires en ce mois d’août

Les travaux préparatoires ont été lancés en ce lundi 7 août à la gare de départ, situé dans le Parc Thermal, marquant ainsi le début concret de ce projet visionnaire. Il s’agit d’abord de dévoyer certains réseaux actuellement implantés au droit de la future gare aval.


A compter du 21 août les travaux préparatoires débuteront à la gare amont située à la place du point d’apport volontaire appelé communément « molochs » qui seront repositionnés juste en amont. C’est ainsi qu’à compter du lundi 4 septembre compte tenu des ajustements de circulation nécessaires pour assurer la sécurité des piétons et des véhicules, un alternat routier sera mis en place.


Ces modifications temporaires incluent une déviation pour les piétons par la rue du Berchat. A partir du 23 août 2023, les sentiers piétonniers du coteau rive droite seront fermés pour des raisons de sécurité. Suivra l’installation d’un blondin, transporteur aérien utilisé pour déplacer les matériaux qui a été préféré au ballet d’hélicoptère, solution beaucoup plus polluante.


Le projet devrait être achevé d’ici fin mars 2024, avec une ouverture au public prévue en avril 2024.


« Avec le lancement des travaux préparatoires de cet ascenseur à eaux usées, nous ouvrons une nouvelle ère de mobilité durable pour notre commune. Nous sommes déterminés à réduire notre empreinte carbone et à offrir à nos habitants et visiteurs une alternative respectueuse de l’environnement pour leurs déplacements. Ce projet révolutionnaire illustre notre engagement envers un avenir plus vert et plus accessible pour tous », a souligné le maire Jean-Marc Peillex, en marge de l’ouverture de ce chantier.


L’ascenseur à eaux usées (fruit d’un cofinancement par la commune de Saint-Gervais, du département de la Haute-Savoie, de l’état Français au travers du Plan de relance Avenir Montagne) s’inscrit en effet dans un schéma plus large de mobilité à l’échelle communale et supra-communale. Il s’intégrera dans le réseau de transports existant, navettes électriques depuis la gare SNCF par exemple, renforçant les liens entre les différents lieux de vie et d’activités, tout en respectant l’environnement et en favorisant l’inclusion.

98 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page