top of page
Rechercher
  • Arcs 1800

Héberger les saisonniers, un investissement indispensable pour les stations


Stations de ski : le Grand-Bornand réhabilite un bâtiment historique pour loger ses saisonniers


Comment se loger lorsque l'on travaille dans une station de ski ? C'est parfois un casse-tête pour les saisonniers tant les biens disponibles sont rares et les prix élevés. Au Grand-Bornand, en Haute-Savoie, un bâtiment historique du village a été réhabilité pour pouvoir accueillir cet hiver une dizaine d'employés.


Etienne loue un trois pièces au cœur du village du Grand-Bornand pour 700 euros de loyer. Cet appartement, mis à disposition par la mairie, lui a permis de venir s’installer dans la commune.


"C'est à la fois une chance parce qu’on est dans un appartement qui a été fraîchement rénové donc c’est confortable. Et en même temps, je n’aurais pas pu venir travailler si je n’avais pas eu cette opportunité, car il n’y a pas d'offres sur le marché" explique cet employé communal.


Deux étages plus bas, Aurélie, employée saisonnière à la patinoire du village, occupe un studio pour quatre mois. Avec son salaire, trouver un appartement dans la station relevait jusqu'alors de l'impossible. "J'ai 17 m² pour 380 euros par mois, tout compris. Sachant les autres années, j’avais un logement à vingt minutes de route et c’était 600 euros par mois sans les charges. Donc c'est vraiment très intéressant".


Au total, huit logements accueillent employés communaux ou saisonniers et redonnent vie à cette bâtisse historique rachetée par la commune il y a 30 ans. "La loi montagne impose à toutes les communes touristiques d’avoir un plan lié au développement du logement saisonnier, rappelle André Perrillat-Amédé, maire du Grand-Bornand. Nous avons actuellement une trentaine de logements, soit en pleine propriété, soit sous mandat de gestion, et que nous mettons à disposition via les employeurs pour les saisonniers."


La commune prévoit de créer une trentaine de logements. Six ou sept nouveaux appartements devraient bientôt voir le jour dans un bâtiment désaffecté appartenant au Département.

36 vues0 commentaire
bottom of page