top of page
Rechercher
  • Arcs 1800

Flocon Vert : quelles règles et quelles stations



Alors que la saison de ski a déjà démarré dans certaines stations françaises, la question des conséquences du réchauffement climatique se pose de plus en plus à la montagne. Porté par l’association Mountain Riders, le label "Flocon Vert" distingue les destinations engagées dans une politique de développement durable. Six nouvelles stations viennent d'être labellisées, portant ainsi leur nombre à 20.


"Choisir une destination Flocon Vert, c’est choisir des vacances sur un territoire mettant en œuvre des actions concrètes, en faveur du développement et pour un tourisme responsable", peut-on lire sur le site du label éponyme, créé à l'initiative de l’association Mountain Riders, qui agit pour le développement durable en montagne, notamment via la publication d'un "éco-guide des stations de montagne".


6 nouvelles stations de ski labellisées "Flocon Vert" en 2022

A l'aube de la saison hivernale, ce sont six nouvelles stations françaises qui se sont vues décerner ce label : Font-Romeu, dans les Pyrénées-Orientales, Val d’Isère, Tignes et Valloire, en Savoie, ainsi que Saint-Gervais Mont-Blanc et Cordon en Haute-Savoie.


Ces nouvelles distinctions portent à 20 le nombre de stations de ski labellisées Flocon Vert, puisqu'elles rejoignent celles dont les actions en faveur du tourisme responsable ont déjà été reconnues par le passé : les Angles, les Arcs, les Belleville, Chamrousse, Châtel, Combloux, le Grand Bornand, Megève, Morzine/Avoriaz, Val-Cenis, Valberg, la Vallée de Chamonix, les Rousses ainsi que Saint-François Longchamps.


A noter que cette année, deux destinations déjà labellisées se sont vues réattribuer le Flocon Vert - la communauté de communes de la Vallée de Chamonix Mont-Blanc, en Haute-Savoie, ainsi que la communauté de communes des Rousses, dans le Jura.


Quels sont les critères du label "Flocon Vert" ?

Les destinations sont évaluées sur une vingtaine de critères, qui englobent au total plus de 60 indicateurs. Pour plus de lisibilité, ces critères sont regroupés en quatre thématiques : "Gouvernance & Destination", "Economie locale", "Social & culturel" et "Ressources naturelles & écologie".


Parmi les critères pris en compte sont notamment considérés les mobilités douces (covoiturage et autopartage), la gestion des déchets au sein des stations, l'utilisation de neige de culture, l'accessibilité des lieux, la sensibilisation des visiteurs ou encore la réduction de l'impact paysager et l'exploitation des remontées mécaniques.


Une labellisation à plusieurs niveaux

Petite nouveauté en cette année 2022, alors que le cahier des charges, qui évolue tous les cinq ans, a été remodelé : la mise en place d’un système de labellisation à plusieurs niveaux. Et ce dans le but "d'identifier les destinations qui sont dans une démarche de progrès active et qui s’améliorent au fil des processus afin de tendre vers l’exemplarité."


3 niveaux sont désormais attribués en fonction de la notation de chaque destination, allant de 1 flocon à 3 flocons. A mesure qu'augmente le niveau d’engagement, les critères relatifs au cahier des charges seront de plus en plus ambitieux.


Aujourd'hui, six destinations sont labellisées 2 flocons (Valberg, Bourg Saint-Maurice - Les Arcs, Châtel, la Vallée de Chamonix Mont-Blanc, Saint-Gervais Mont-Blanc et Les Rousses), et aucune n’est encore labellisée 3 flocons.

11 vues0 commentaire
bottom of page