Rechercher
  • Arcs 1800

Enfant percuté par un skieur fou : le père propose de retirer les forfaits aux skieurs dangereux



Après l’accident de son fils, ce père veut retirer les forfaits aux skieurs dangereux

L’enfant de 7 ans a été hospitalisé pour des lésions cérébrales et des fractures faciales.


Le skieur qui a violemment percuté son fils de 7 ans avait déjà été réprimandé deux fois par des moniteurs, sans effet

Ce père est en colère. Alors qu’il accompagnait ses deux garçons à un cours de ski à Bonneval-sur-Arc en Savoie, un skieur a violemment percuté son fils de 7 ans. Ce dernier a été hospitalisé pour des lésions cérébrales et des fractures au visage. Il en est ressorti traumatisé. Depuis cet accident, Nicolas Roussel, le père de l’enfant, a décidé de porter plainte contre le skieur car il allait trop vite, à plus de 50 km/h selon les gendarmes. Il n’a pas hésité à écrire une lettre au président Emmanuel Macron, pour lui demander de confisquer les forfaits aux skieurs « dangereux », rapporte « France 3 ».


« J’ai appris que la personne qui a heurté mon fils avait déjà été réprimandée deux fois par les moniteurs de la station, sans effet », précise-t-il. La veille, le skieur avait failli percuter une autre jeune fille. Selon Nicolas Roussel, cet accident aurait pu être évité si son forfait lui avait été retiré.


« J’ai retrouvé mon fils inanimé »

Si son fils Antoine s’en est sorti, il sait qu’il a échappé de justesse à des conséquences plus dramatiques. « J’ai trouvé mon fils inanimé, le visage dans la neige, dans une mare de sang, pendant que son grand frère hurlait ‘Antoine est mort’», témoigne-t-il avec émotion. Mais d’autres n’ont pas eu la chance de s’en sortir indemne. Car les accidents mortels de ski restent nombreux en France. L’hiver dernier, le Système National d’Observation de la Sécurité en Montagne (SNOSM) a recensé 70 décès sur l’ensemble des domaines skiables en France. En janvier, une petite fille de 5 ans avait perdu la vie après avoir été percutée par un skieur en Haute-Savoie. Ce dernier a été mis en examen.


Une enfant de 5 ans est décédée ce samedi, en fin de matinée, alors qu’elle skiait dans la station de Flaine, en Haute-Savoie. Une vitesse excessive du skieur est à l’origine du drame, selon le parquet


« Pourquoi quelqu’un qui commet un délit sur une piste de ski, qui blesse un enfant, qui tue un enfant, ne pourrait-on pas l’empêcher de skier toute sa vie ? », s’est interrogé Nicolas Roussel sur « BFMTV ». « Il faut faire bouger les choses. Il faut qu’il y ait des contraintes plus dures pour les skieurs inconscients. Aujourd’hui, vous pouvez faire ce que vous voulez sur les pistes, ce n’est pas normal ! », a-t-il ajouté sur « France Bleu ».


L’Élysée lui a répondu en indiquant que le ministère des Sports allait se charger du dossier. Le père de famille a lancé une pétition en ligne pour soutenir sa demande de retrait des forfaits aux skieurs dangereux.

1 118 vues0 commentaire