Rechercher
  • Arcs 1800

Chambéry : Le maire demande au ministre de considérer un scénario mixte pour le Lyon-Turin


Thierry Repentin s’est entretenu avec le ministre des transports Clément Beaune, qui favoriserait le scénario du "grand gabarit" pour le tunnel ferroviaire du Lyon-Turin, excluant un passage par Chambéry en Savoie. L'occasion pour le maire de la commune de rappeler "l'importance" d'un scénario "mixte".


"Je me réjouis de l’écoute attentive du ministre car les intérêts des habitantes et habitants de l’agglomération de Chambéry doivent aussi être entendus" écrit Thierry Repentin dans un communiqué du 29 octobre 2022. La veille, le maire de Chambéry était reçu par le ministre des transports afin d’aborder la question épineuse du Lyon-Turin.


Le Lyon – Turin est une opportunité historique pour Chambéry.

Thierry Repentin, maire de Chambéry.


Le fret "grand gabarit" privilégié par le gouvernement

Le 15 septembre, nous vous révélions que le ministre des transports Clément Beaune, favoriserait le scénario du "grand gabarit" excluant donc un passage par Chambéry, en Savoie.


Le lendemain, Thierry Repentin s’exprimait dans le 12/13 des Alpes : "Je ne peux pas être satisfait de la décision qui a été prise pour plusieurs raisons" expliquait l’édile. Selon lui, "ce n’est pas la solution qui avait été actée à l’occasion de la déclaration d’utilité publique, qui prévoyait un tunnel mixte ".


Cette fragilité juridique ne doit pas menacer l’ensemble du projet.


Thierry Repentin, maire de Chambéry.

Le scénario "mixte" : "Une opportunité historique"

Le scénario "mixte", soutenu par Thierry Repentin, prévoit une nouvelle ligne entre Lyon et Chambéry, qui passerait sous les massifs de Dullin et l’Epine. Si le Lyon-Turin est, selon le maire de Chambéry, une "opportunité historique" pour sa commune, Thierry Repentin ajoute qu'"elle l’est également pour la France dans ses engagements de réduction de pollution en matière de dioxyde de carbone et de particules fines", avant d’ajouter : "Il faut que l'Etat mesure pleinement les enjeux pour nos territoires alpins : desserte fret mais aussi voyageurs y compris pour les transports du quotidien, sécurité et traversées de ville, calendrier, financement".


Le maire de Chambéry a également signifié au ministre des transports "l'absolue nécessité et l'urgence d'engager des études qui permettront le renforcement des mesures de protection (...) pour les différentes agglomérations traversées", "qui verront leur nombre de convois au moins doubler".


Thierry Repentin et Clément Beaune ont également échangé sur la sécurisation du plan de financement qui associe l'Union Européenne, l'Etat et les collectivités territoriales, "et qui doit intervenir avant toute décision définitive sur les accès".

154 vues0 commentaire