Rechercher
  • Arcs 1800

Bourg-Saint-Maurice: Michel Giraudy, agir dans la continuité!




C’est officiel ! Michel Giraudy l’a annoncé : il briguera un second mandat qui se veut une nouvelle étape pour la commune après six ans de nombreux chantiers amorcés dès le début de cette mandature, et dont la plupart ont été réalisés en temps et heure !


Les promesses de campagne ont été satisfaites pour la plupart malgré la complexité de certains dossiers comme le Renouveau, par exemple, qui peine à émerger. Certes il reste encore beaucoup à faire, mais le maire semble confiant avec une liste renouvelée qui s’engage à poursuivre dans la continuité, dans un contexte moins contraignant et plus innovant. Privilégiant la rénovation et la transformation du patrimoine communal, la restructuration et l’embellissement des rues, le remodelage intégral de certains quartiers tombés en désuétude, on songe particulièrement à l’ancien quartier de l’hôpital avec sa nouvelle école de musique, médiathèque, ludothèque et sa magnifique place ; le quartier des Alpins notamment, un chantier colossal et amplement compensé par de nouvelles installations dont le fameux Base Camp Lodge, une formidable vitrine touristique à l’entrée de la ville. La renaissance des Arcs également, la remise à niveau des équipements sportifs, la réorganisation des services, avec de nouveaux investisseurs aptes à prendre des risques considérés et calculés ! Mais surtout des créateurs d’emplois vitaux pour la commune, alors que la saisonnalité n’est pas toujours très bien perçue par les populations.


51 M € investis !

Des chiffres aussi que le maire sortant tient à rappeler : 51 millions d’euros investis pour le bourg, et 49 millions pour les sites des Arcs. Logiquement il ne peut y avoir de pomme de discorde à ce sujet, même si quelques-uns affirment ne pas trouver leur compte. Des avis plutôt personnels. « La démagogie n’a pas sa place, ce n’est pas notre style ». Au moins le message a le mérite d’être clair. Il faut respecter une certaine éthique électorale. Finies les époques où les rivaux s’empoignaient sur la place publique. Heureusement d’ailleurs ! Une équipe qui se veut donc sur les rails et se réclamant de la compétence, une condition majeure pour la gestion de ce type de commune qui dispose d’un budget conséquent en termes de ressources financières.


Quelques départs

Et qui représente toutes les générations issues de milieux sociaux professionnels divers et variés, et souvent complémentaires, retraités actifs, agriculteurs, directeur d’école de ski, guide, moniteurs, employés et cadres représentant dans sa globalité, le tissu économique local, dans tous les domaines d’activité. Quelques départs aussi, Jacqueline Poletti qu’il faut ici saluer pour presque un demi-siècle d’action publique, Claude Germain, Georges Trésallet. Le programme futur sera connu courant février.

29 vues0 commentaire