Rechercher
  • Arcs 1800

Bourg-Saint-Maurice Les Arcs ouvre son funiculaire !



Le funiculaire reliant Bourg-Saint-Maurice aux Arcs, en Savoie, a obtenu l'autorisation de rouvrir juste à temps pour les vacances de février. La station mise sur cet atout pour attirer plus de vacanciers alors que la fréquentation est à la peine.


Une petite embellie dans la période sombre que traversent les stations de ski alpines. Le funiculaire qui dessert Les Arcs, dans la vallée de la Tarentaise en Savoie, vient d'obtenir l'autorisation de rouvrir. Il n'est plus répertorié parmi les remontées mécaniques qui, elles, restent fermées.


Il a fallu deux mois de négociations pour convaincre les autorités de faire repartir le funiculaire, à l'arrêt depuis la début de la saison, en décembre. "Nous avons négocié avec les autorités de l'Etat, notamment la préfecture de la Savoie, pour classifier ce funiculaire comme un transport interurbain", explique le maire de Bourg-Saint-Maurice, Guillaume Desrues.


Un transport interurbain qui relie la vallée à la station des Arcs, de 800 à 1 600 mètres d'altitude. Il est réservé aux piétons, aux randonneurs à ski ou licenciés des clubs. L'aller-retour, qui coûte habituellement 14 euros, est offert tout le mois de février. "On l'a appris à l'office de tourisme, se réjouit un touriste. On pensait prendre les navettes pour monter mais on a appris que le funiculaire était ouvert, et gratuit ! C'est une bonne nouvelle."


Fréquentation à la peine

Enfin une bonne nouvelle pour les professionnels du ski, durement touchés par la crise sanitaire et l'arrêt des remontées mécaniques. Ils espèrent attirer plus de vacanciers alors que la station, comme les autres, est à la peine. Elle n'enregistre pour l'heure que 15% de fréquentation tandis qu'elle accueille habituellement 20 000 personnes par semaine à cette période clé de la saison.


"Ca y est, on a notre liaison avec la gare de Bourg-Saint-Maurice. Elle permet à tous les visiteurs qui viennent en TGV, notamment, des quatre coins de la France de venir chez nous", note Eric Chevalier, le directeur de l'office de tourisme.


A défaut de ski alpin, la neige permet d'autres styles de glisse. "C'est les vacances scolaires et vu qu'on ne peut pas skier, on fait de la luge", raconte une fillette. Pour les plus sportifs, la station des Arcs déroule aussi des pistes de randonnée, en raquettes ou à ski.

193 vues0 commentaire