Rechercher
  • Arcs 1800

Après la Compagnie des Alpes, l’exploitant des 2 Alpes s’engage à ne pas augmenter les forfaits



Pour les stations de ski en Isère, le coût de la facture énergétique risque d'augmenter cette saison 2022-2023. Quelles augmentions pour les clients ?

L’inflation aux plus hauts sommets. Les stations de ski vont également être impactées par la hausse des prix, en particulier la facture énergétique. On fait le point avec les stations iséroises qui s’apprêtent à accueillir leurs premiers clients dans quelques semaines.


« Le prix du forfait est déjà très élevé »

Parmi les plus grosses stations dans le département, les 2 Alpes, l’Alpe-d’Huez et la Grave, elles le garantissent, la facture ne sera pas plus salée pour les clients. Le groupe Sata ski qui gère les trois premières stations citées affirme qu’il n’y aura « pas de répercussion pour le ski pass ».


Le challenge pour les stations était avant tout d’ouvrir pour cette saison hivernale avec le respect des dates traditionnelles, soit début décembre.


Le groupe gérant des 2 Alpes, de l’Alpe-d’Huez et de la Grave indique que « l’augmentation des prix n’a jamais était évoqué ». « Les forfait de ski sont déjà très élevés et ne nous souhaitions pas pénaliser davantage nos clients », poursuit le groupe.


Une hausse de 6 % aux 7 Laux

Sata groupe, fort de son envergure, peut se permettre de ne pas augmenter les tarifs. Malgré tout, des efforts vont être effectués par le gérant des stations et certains seront demandés aux clients.


Du côté de la station des 7 Laux, située au cœur du massif de Belledonne, la grille tarifaire des forfaits va évoluer cette saison 2022-2023.


Contacté, le personnel nous explique que les pass vont augmenter de 6 % cette saison. En cause, « la hausse de prix de l’énergie et des salaires ».

Pour les stations de ski en Isère, le coût de la facture énergétique risque d'augmenter cette saison 2022-2023. Quelles augmentions pour les clients ?

L’inflation aux plus hauts sommets. Les stations de ski vont également être impactées par la hausse des prix, en particulier la facture énergétique. On fait le point avec les stations iséroises qui s’apprêtent à accueillir leurs premiers clients dans quelques semaines.


« Le prix du forfait est déjà très élevé »

Parmi les plus grosses stations dans le département, les 2 Alpes, l’Alpe-d’Huez et la Grave, elles le garantissent, la facture ne sera pas plus salée pour les clients. Le groupe Sata ski qui gère les trois premières stations citées affirme qu’il n’y aura « pas de répercussion pour le ski pass ».


Le challenge pour les stations était avant tout d’ouvrir pour cette saison hivernale avec le respect des dates traditionnelles, soit début décembre.


Le groupe gérant des 2 Alpes, de l’Alpe-d’Huez et de la Grave indique que « l’augmentation des prix n’a jamais était évoqué ». « Les forfait de ski sont déjà très élevés et ne nous souhaitions pas pénaliser davantage nos clients », poursuit le groupe.


Une hausse de 6 % aux 7 Laux

Sata groupe, fort de son envergure, peut se permettre de ne pas augmenter les tarifs. Malgré tout, des efforts vont être effectués par le gérant des stations et certains seront demandés aux clients.


Du côté de la station des 7 Laux, située au cœur du massif de Belledonne, la grille tarifaire des forfaits va évoluer cette saison 2022-2023.


Contacté, le personnel nous explique que les pass vont augmenter de 6 % cette saison. En cause, « la hausse de prix de l’énergie et des salaires ».

64 vues0 commentaire