Rechercher
  • Arcs 1800

+3,2% d'augmentation de salaire pour les saisonniers des remontées mécaniques



Un accord sur les rémunérations a été trouvé entre Domaines Skiables de France, la chambre professionnelle des opérateurs de remontées mécaniques et les syndicats. La hausse prendra effet le 1er décembre.


C'est un coup de pouce bienvenu après la saison éprouvante qu'ont vécu l'année dernière les employés des remontées mécaniques. Après négociation avec Domaines Skiables de France, la chambre professionnelle des opérateurs de remontées mécaniques, les syndicats CGT et FO leur ont obtenu une augmentation de salaires de 3,2 %. Le secteur compte 18.000 employés et plusieurs milliers d'entre eux profiteront de cette augmentation salariale qui prendra effet le 1er décembre.


Même si les syndicats demandaient une hausse de 3,5 %, ils se montrent satisfaits. « Beaucoup sont payés juste un peu au niveau du SMIC et il faut tenir compte du coût de la vie dans les stations », explique Antoine Fatiga responsable CGT des saisonniers en Auvergne Rhône-Alpes. Il rappelle au passage que depuis la fermeture des stations la saison dernière, de nombreux saisonniers ont quitté la montagne. Il craint qu'une pénurie de main-d'oeuvre se profile dans les stations.


Activité partielle pour les saisonniers

Une crainte que partage Domaines Skiables de France. La chambre professionnelle espère que cette augmentation contribuera à une plus grande « attractivité de ses métiers », souligne Laurent Reynaud, délégué général de DSF. « Nous étions un peu en dessous du SMIC au niveau le plus bas de la grille », reconnaît-il. « Il s'agit aussi d'une dynamique sociale globale avec FO et CGT avec qui nous venions de revoir toute la convention collective, un travail de 3 ans ! », rappelle-t-il.


Une autre avancée sociale a été obtenue lors du conseil des ministres du 7 octobre dernier, avec l'extension du dispositif d'activité partielle de longue durée, l'APLD, aux travailleurs saisonniers des remontées mécaniques. Une « sécurité supplémentaire pour nos entreprises locales et salariés saisonniers », s'est réjoui Xavier Roseren, député LREM de Haute-Savoie (LREM) .

50 vues0 commentaire